Image d'illustration.
Plein écran
Image d'illustration. © photo_news

Le routier suspecté d'avoir tué un "gilet jaune" à Visé s'est rendu à la police

Le chauffeur routier néerlandais originaire de Landgraaf, suspecté d'avoir mortellement renversé un manifestant en gilet jaune vendredi soir à Visé (province de Liège), est actuellement interrogé par la police, selon le porte-parole du parquet de Liège. Celui-ci n'a pas souhaité donner davantage de détails.

  1. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.
  2. Gilet jaune tué à Visé: un nouveau suspect identifié
    Video

    Gilet jaune tué à Visé: un nouveau suspect identifié

    Un nouveau suspect a été identifié aux Pays-Bas a confirmé, lundi en fin de matinée, la porte-parole du parquet de Liège, Catherine Collignon. Celle-ci n'a cependant pas encore été informée d'une éventuelle arrestation de l'auteur et ne pouvait confirmer une information avancée par la télévision néerlandaise RTL Nieuws. Le nouveau suspect, serait un citoyen néerlandais habitant Landgraaf, (est de Maasstricht), a-t-elle précisé sans dévoiler plus d'informations sur son identité. Un nouveau mandat d'arrêt européen a été émis par le juge d'instruction à l'encontre de ce chauffeur. Dans l'attente de plus de détails sur les circonstances, les faits ont été qualifiés de meurtre.