Plein écran
© Youtube

Le Safety Cake, le gâteau qui peut sauver des vies

Près de 9 conducteurs belges sur 10 roulent plus prudemment lorsqu’ils... transportent de la nourriture sur le siège passager, selon une enquête menée par iVOX. Un constat  étonnant qui a inspiré les Responsible Young Drivers. Associés à une célèbre marque automobile, ils ont imaginé un “Safety Cake” destiné à sensibiliser. 

“Ils ont raison, je le fais aussi.” Voilà peut-être ce que vous vous dites en découvrant l’étude surprenante menée par iVOX, selon laquelle  87% des conducteurs Belges qui transportent de la nourriture sur le siège passager rouleraient plus prudemment. 

“Il est incroyable de penser que l’on roule plus prudemment lorsque l’on transporte gâteau.  Avec le Safety Cake, un joli gâteau fragile qui a un impact direct sur le comportement des automobilistes, nous tentons de faire passer un message fort grâce à une situation très reconnaissable”, commente Laura Gonzalez Schena, coordinatrice des Responsible Young Drivers Wallonie-Bruxelles. 

“Un message positif”

L’idée? Démontrer aux conducteurs que s’ils sont attentifs à la nourriture, ils peuvent également faire davantage attention à leurs passagers. “ Avec le Safety Cake, nous voulons aborder la sécurité routière de manière différente et positive. Là où les conducteurs ont l’habitude d’être confrontés à des statistiques dramatiques et à des messages culpabilisants, nous relançons la discussion sous un autre angle. Avec un message positif, nous espérons faire prendre conscience aux automobilistes que leurs passagers sont aussi fragiles qu’un gâteau.”

  1. Un groupe de jeunes occupe un bâtiment de l'UCLouvain

    Un groupe de jeunes occupe un bâtiment de l'UCLou­vain

    Un groupe de jeunes composé en partie d'étudiants a entamé lundi soir l'occupation de la "maison blanche", un bâtiment appartenant à l'Université catholique de Louvain (UCLouvain) situé à proximité du lac de Louvain-la-Neuve. Certains se sont barricadés à l'intérieur. Ils affirment vouloir faire du bâtiment, à l'adandon depuis des années, un espace culturel et social autogéré. Les autorités de l'UCLouvain regrettent la méthode mais se disent ouvertes à la discussion.
  2. Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    “J’ai peut-être été un papa un peu trop sévère”, a concédé B.D. devant son juge à Termonde ce lundi. Le père de famille de 42 ans de Saint-Gilles-Waes (Flandre Orientale) a tenté de nuancer les faits de maltraitances familiales qui lui sont reprochés. Le dossier à charge est pourtant lourd. Durant des années, l’homme aurait littéralement terrorisé ses filles nées en 2008 et 2012. Les petites filles auraient régulièrement reçu des coups de poing et de pied, tout comme leur mère. Le prévenu encourt une peine de 18 mois de prison.
  3. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.