Plein écran
Le Sauvage, personnage emblématique et décrié de la Ducasse d'Ath. © Capture d'écran Youtube

Le “Sauvage” de la Ducasse d’Ath, un personnage raciste? L’UNESCO appelée à réagir

Personnage emblématique de la Ducasse d’Ath, le “Sauvage” paradera une nouvelle fois dans la cité des Géants lors de l’édition 2019 programmée les 23, 24 et 25 août prochains. Une présence habituelle, mais polémique. L’organisation antiraciste et décoloniale Bruxelles Panthères condamne l’usage du “blackface” et demande le retrait de la Ducasse d’Ath du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. 

Grimé de noir, le “Sauvage” est décrit sur le site officiel de la Ducasse d’Ath comme un personnage qui “témoigne du goût de l’exotisme du 19e siècle”. Un portrait bien différent de celui dressé par le collectif antiraciste et décolonial Bruxelles Panthères qui condamne l’utilisation du blackface (N.D.L.R: nom attribué à la pratique consistant à se noircir le visage et le corps pour incarner un personnage). 

“Un Groupe de travail d’experts sur les personnes d’ascendance africaine de l’ONU (UNWGEPAD) a souligné (...) le caractère raciste de l’usage du blackface qui véhicule des stéréotypes négatifs et est clairement un vestige de la mise en esclavage", rappelle l'organisation bruxelloise dans un communiqué. 

“Traditions racialisantes”

“Le collectif Bruxelles Panthères demande qu’au regard des valeurs et principes que représente le label  Patrimoine immatériel de l’humanité décerné par l’UNESCO, celui-ci ne soit pas plus longtemps souillé par des traditions racialisantes qui essentialisent une part importante de la population belge et européenne. Le collectif Bruxelles Panthères œuvre contre le racisme, pour la tolérance et la paix et considère que cela ne peut se faire lorsque certains d’entre nous font face à des actes négrophobes ou lorsque des activités sociales et populaires sont empreintes de négrophobie.” 

Dans une lettre adressée directement à l’UNESCO, Bruxelles Panthères réclame le retrait de la Ducasse d’Ath du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. L’institution spécialisée des Nations unies n'a pas (encore) réagi et le “Sauvage” figurera bien dans le cortège qui animera les rue athoises le 25 août prochain.