Des chefs cuisiniers bruxellois sont venus déposer leur veste blanche sur la Grand Place, jeudi en début d'après-midi, pour rappeler à quel point le secteur horeca souffre à la suite des mesures de confinement
Plein écran
Des chefs cuisiniers bruxellois sont venus déposer leur veste blanche sur la Grand Place, jeudi en début d'après-midi, pour rappeler à quel point le secteur horeca souffre à la suite des mesures de confinement © REUTERS

Le spectaculaire cri du cœur des cuisiniers sur la Grand-Place de Bruxelles

PHOTOSQuelque 800 vestes de cuisiniers provenant d’un peu partout en Belgique ont été étendues jeudi matin, dès 09h00, sur les pavés de la Grand-Place de Bruxelles, pour rappeler à quel point le secteur horeca souffre à la suite des mesures de confinement qui ont conduit à la fermeture des restaurants, cafés et hôtels. Les chefs tirent la sonnette d’alarme, après 57 jours de fermeture obligatoire de leurs établissements. Le secteur s’étouffe, selon eux, et des mesures urgentes doivent être prises pour éviter les faillites qui, pour certaines enseignes, se profilent déjà.

  1. Plus de 15.000 contaminations par jour en moyenne, nouveau record de plus de 20.000 cas sur une journée mardi

    Plus de 15.000 contamina­ti­ons par jour en moyenne, nouveau record de plus de 20.000 cas sur une journée mardi

    Du 24 au 30 octobre, en moyenne 636 patients par jour ont été admis à l’hôpital, soit une hausse de 59%, ressort-il samedi matin du bilan provisoire de l’Institut de santé publique Sciensano. Actuellement, 6.438 personnes sont hospitalisées pour cause de covid-19 (+4%), dont 1.105 en soins intensifs (+5%). Dans la même période, en moyenne 90 personnes ont succombé par jour au coronavirus dans notre pays (soit 53 unités de plus). Les autres chiffres continuent également à aller dans la mauvaise direction: un nombre record de 21.448 infections ont été diagnostiquées mardi. C’est la première fois que le cap des 20.000 cas par jour est dépassé.
  2. Prévot pointe la gestion de De Croo: “On a besoin de retrouver un pilote dans l'avion”

    Prévot pointe la gestion de De Croo: “On a besoin de retrouver un pilote dans l'avion”

    Le Comité de concertation programmé ce vendredi à 13 heures s’annonce tendu. Les représentants du sud et du nord du pays peinent une nouvelle fois à accorder leurs violons quant au degré de durcissement des mesures. Invité de La Première, Maxime Prévot (cdH) appelle à une certaine “cohérence”, ce qui a “cruellement” fait défaut ces derniers temps. Le bourgmestre de Namur espère éviter un imbroglio similaire à celui de la semaine dernière où les annonces se sont succédé.
  1. Les grands chefs belges appellent à l’aide: “Certains de vos restaurants préférés seront amenés à disparaître”

    Les grands chefs belges appellent à l’aide: “Certains de vos restau­rants préférés seront amenés à disparaî­tre”

    On le sait, l’horeca est aux abois. Le secteur, frappé de plein fouet par la crise sanitaire, se demande à quelle sauce il va être mangé. Dans presque tous les scénarios et projections qui fuitent, les restaurants et cafés sont cités en fin de déconfinement. Si certains restaurants tentent de sauver les meubles avec les livraisons et les plats à emporter, il faudra un plan global pour sauver le secteur. C’est dans cette optique que les grands chefs belges ont adressé une lettre ouverte au gouvernement.
  2. L'homme armé arrêté devant le commissariat central de Bruxelles mis sous mandat

    L'homme armé arrêté devant le commissari­at central de Bruxelles mis sous mandat

    L'individu armé intercepté dans la nuit de lundi à mardi, pendant le couvre-feu, devant le commissariat central de la zone de police Bruxelles-Ixelles, situé rue du Marché au Charbon dans le centre de Bruxelles, a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction, a indiqué mercredi après-midi le parquet de Bruxelles. Ce dernier précise qu'"à ce stade de l'enquête rien ne permet de confirmer que les faits s'inscrivent dans un contexte de menaces d'attentats".
  3. Un professeur d’une école molenbeekoise suspendu après avoir montré une caricature “obscène” de Mahomet
    Mise à jour

    Un professeur d’une école molen­beekoi­se suspendu après avoir montré une caricature “obscène” de Mahomet

    Un professeur d’éducation à la citoyenneté de l’école 11 de Molenbeek a été suspendu par le collège communal après avoir montré une caricature de Mahomet jugée “obscène” à des élèves de cinquième primaire, rapporte La Dernière Heure. L’écartement provisoire et la première audition de la procédure disciplinaire qui a été ouverte à son encontre ont eu lieu jeudi, confirme la bourgmestre Catherine Moureaux.
  1. La fille de Michael Jackson lance son premier single solo “Let Down”
    Play

    La fille de Michael Jackson lance son premier single solo “Let Down”

    30 octobre
  2. Des vagues énormes font le bonheur des surfeurs au Portugal
    Play

    Des vagues énormes font le bonheur des surfeurs au Portugal

    30 octobre