Plein écran
© thinkstock

"Le temps presse: la Belgique n'a plus que 100 jours pour élaborer un plan climat"

"Notre pays doit s'impliquer de toute urgence: dans 100 jours, il devra remettre à l'Union européenne la version définitive de son Plan national Énergie-Climat. Ce dernier doit énumérer les objectifs et les mesures concrètes à mettre en place pour arriver à une société neutre en carbone d'ici 2050", avertit mercredi l'organisation de protection de la nature WWF dans un communiqué. Vendredi débute la semaine de l'action pour le climat, avec l'appel de Greta Thunberg et des jeunes Belges de Youth for Climate à descendre dans la rue.

"Le plan climatique belge doit aussi poser les bases d'une restauration de la nature à grande échelle; qui nous offre les meilleures options pour résoudre des problèmes tels que la sécheresse, les inondations, et la montée du niveau de la mer", considère le WWF.

Au niveau international, les gouvernements se réuniront à Monaco à partir de vendredi pour approuver un nouveau rapport des Nations Unies traitant des effets et des risques de la transformation spectaculaire des océans, des régions polaires et des glaciers. Rédigé par le GIEC, ce rapport souligne, selon le WWF, "la crise à laquelle nous sommes confrontés, et dans laquelle, l'ampleur, le fréquence et l'intensité des effets du climat sont partout croissantes".

"Des réductions rapides et profondes des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont essentielles pour atténuer les nombreux risques climatiques et faciliter notre adaptation aux bouleversements futurs", ajoute le WWF. "Les tentatives visant à lutter pour le climat et à enrayer les dégâts causés à la nature doivent aller de pair".
Le WWF espère que ce rapport encouragera les gouvernements du monde entier à agir: la crise climatique doit d'urgence figurer en tête de l'agenda politique et les plans climat nationaux doivent être portés au niveau d'ambition nécessaire.

Des jeunes et des grand-parents rallient le Manneken-Pis à la cause climatique

Une dizaine de jeunes et de grands-parents militant pour le climat ont mené mercredi matin une action devant la statue de Manneken-Pis à Bruxelles. Ils appellent à rejoindre l’action de grève pour le climat, prévue ce vendredi dans toute la Belgique.

Plein écran
© BELGAONTHESPOT

Les activistes ont déposé un globe en feu dans le bassin d’eau près de la statue, pour symboliser les incendies dévastateurs, les canicules et les autres catastrophes climatiques de cet été. Ils ont fait en sorte que Manneken-Pis urine sur les flammes qui incendient la planète. Une banderole et des parapluies jaunes et verts symbolisaient leur plaidoyer en faveur d’une justice sociale et écologique. Les grand-parents pour le climat se sont joints à l’action avec des chaises roulantes.

“Nous exigeons plus d’ambition climatique et une attention particulière pour la justice sociale de la part de nos décideurs politiques” défend Yuni Mertens, membre de Students for Climate. “Il est crucial que le Belgique soit à la tête du peloton et qu’elle mette cette position sur la table lors du sommet climatique international à New York la semaine prochaine. Notre maison est en train de brûler ! “

L’action a été organisée par Youth for Climate, Students for Climate, Extinction Rebellion Youth et les Grand-parents pour le climat.