Un centre de traçage en Belgique
Plein écran
Un centre de traçage en Belgique © Photo News

“Le traçage? Un appel dure 2h aux Pays-Bas, 15 minutes en Belgique et ici, personne n’a d’amant!”

Les infections en Belgique connaissent une hausse soudain plus significative. Et l’historique de ces contaminations nous échappe probablement parce que chez nous, personne ne s’intéresse à la source probable de l’infection. À titre de comparaison, alors qu’une personne contaminée aux Pays-Bas fait l’objet d'une enquête approfondie sur ses contacts et sources probables de contamination, son homologue belge ne se verra demander que la liste de ses collègues et amis, pas où il s’est rendu ni là où il pense avoir pu être infecté. Du côté des enquêteurs, on dénonce les questionnaires mais aussi la langue de bois des Belges.

  1. “Le plus grand nombre de nouveaux cas provient de la Région bruxelloise”

    “Le plus grand nombre de nouveaux cas provient de la Région bruxelloi­se”

    Le Centre interfédéral de crise Covid-19 tient un nouveau point presse destiné à faire le point sur l’épidémie en Belgique. Les chiffres communiqués ce vendredi par Sciensano montrent que la hausse du nombre de nouveaux cas semble se stabiliser. Constat différent pour la courbe des décès qui prend de l'ampleur. “Trois-quarts de ces décès concernent des résidents de maison de repos”, a commenté Frédérique Jacobs, porte-parole interfédérale. “On remarque que cette hausse est survenue en période de canicule." Par ailleurs, les autorités sanitaires observent que le plus grand nombre de nouveaux cas est issu de la Région bruxelloise. “Ce nombre continue à augmenter, il double toutes les deux semaines.”