Le tract polémique d'Ecolo
Plein écran
Le tract polémique d'Ecolo © Michel Henrion

Le tract polémique d’Ecolo à Laeken: "Le racolage communautariste bat son plein”

Le tract d’Ecolo, distribué au marché de Laeken, détaille les différentes positions des partis concernant les libertés de culte. 

  1. Vincent Van Quickenborne depuis sa safe house: “Nous sommes entrés dans l’ère du narcoterrorisme”

    Vincent Van Quickenbor­ne depuis sa safe house: “Nous sommes entrés dans l’ère du narcoterro­ris­me”

    “Il est naïf de la part de ces criminels de penser qu’ils vont nous faire tomber avec des menaces. La Belgique ne deviendra jamais un narco-État. Nous n’abandonnerons jamais le combat.” Depuis sa safehouse, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) continue à défendre sa politique. Malgré cela, ce dernier se rend compte qu’il ne pourra plus avoir une vie normale: “Tant que je serai ministre, je ne pourrai peut-être même plus aller seul à la boulangerie”, explique-t-il à nos confrères d’Het Laatste Nieuws.