Le tweet polémique de l’ex-ministre N-VA de la Défense

Sander Loones, brièvement ministre de la Défense sous le gouvernement Michel, a suscité une vague d’indignation sur Twitter après la publication d’un message controversé. 

Plein écran
Capture d'écran © Sander Loones @Twitter

Le triomphe des partis nationalistes flamands est indéniable à la côte. Ainsi, aux élections régionales flamandes, la N-VA a été plébiscitée à La Panne, Coxyde, Nieuport, Middelkerke, au Coq (De Haan), à Blankenberge et à Knokke. À Ostende, le Vlaams Belang a remporté les suffrages, avec près de 21% des voix. Seules les circonscriptions de Bredene et Bruges ont résisté à la vague jaune et noire (mais pas aux élections fédérales, voir schémas ci-dessous). 

Côte “flamande”, pas “belge”

Des résultats qui inquiètent évidemment les francophones, visiteurs réguliers du littoral, d’où les nombreux articles sur le sujet dans la presse au sud du pays. Opportuniste et provocateur, Sander Loones (N-VA), ex-ministre de la Défense, a d’ailleurs tenu à rectifier l’appellation privilégiée. Selon lui, les partis nationalistes ne “cartonnent pas à la côte belge” mais bien “à la côte flamande”. Une manière de jeter un peu plus d’huile sur le feu...

Résultats des élections régionales (Flandre-Occidentale, parlement flamand)

Résultats des élections fédérales (Flandre-Occidentale, Chambre)