Frank Vandenbroucke, le ministre fédéral de la Santé.
Plein écran
Frank Vandenbroucke, le ministre fédéral de la Santé. © BELGA

Le vaste projet de loi santé de Frank Vandenbroucke renvoyé au Conseil d’État

Le vaste projet de loi portant des dispositions diverses en matière de santé porté par le ministre Frank Vandenbroucke ne sera pas voté cette semaine à la Chambre. Mercredi en séance plénière, l’opposition a demandé et obtenu le renvoi des plusieurs amendements au Conseil d’État, confirmant cette intention déjà exprimée en commission. Le nombre de 50 députés nécessaires a ce renvoi a été atteint.

  1. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  2. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  1. Plus de 35.000 femmes et filles sont excisées ou à risque de l'être en Belgique

    Plus de 35.000 femmes et filles sont excisées ou à risque de l'être en Belgique

    Les femmes ayant subi une ablation partielle ou totale des organes génitaux externes sont au nombre de 23.395 sur le territoire belge, estime une étude de prévalence commanditée par le SPF Santé publique et l'Institut pour l'Égalité des femmes et des hommes, présentée mardi à la presse en présence de la secrétaire d'État à l'Égalité des genres, Sarah Schlitz. L'étude, réalisée par deux chercheuses, une médecin démographe et une sage-femme docteure en Santé publique, conclut également que plus de 12.000 filles ou femmes habitant en Belgique sont "potentiellement à risque d'excision" de par leurs origines.