Plein écran
© photo_news

Le viaduc Herrmann-Debroux va être démoli

Le gouvernement bruxellois adopte officiellement ce jeudi le projet de plan d’aménagement directeur (PAD) et la décision définitive de démolir le viaduc Herrmann-Debroux, l’une des principales artères d’accès à la capitale. 

Ce futur plan d’aménagement directeur préfigure une transformation en boulevard urbain de cet axe autoroutier. L’information a été confirmée à L’Écho par le ministre-président Rudi Vervoort (PS) et par le ministre bruxellois de l’Economie et de l’Emploi, Didier Gosuin (DéFI).

Dans les années ‘70, Didier Gosuin avait entamé son parcours politique au niveau local du côtés des adversaires de la construction de cet ouvrage d’art qui voit chaque jour défiler de 30.000 à 40.000 voitures pour rejoindre la capitale.

La volonté du gouvernement bruxellois est de repenser les axes de pénétration vers Bruxelles, davantage dans une configuration d’entrées de ville plus respectueuses de le qualité de vie que de la fonction exclusive de la voirie au profit du trafic routier.

Aucun calendrier n’a en revanche été fixé même si, selon les autorités bruxelloises, il sera difficile d’annuler la décision actée ce jeudi.

La démolition du viaduc Reyers, à Schaerbeek, a relancé la réflexion sur l’opportunité de démolir le principal ouvrage d’art autoroutier du sud de la capitale, qui avait lui-même montré des signes de faiblesse en 2017. 

Pour rappel, la fin de l’E40, en provenance de Liège, a été réduite d’une bande de circulation ce lundi dernier. La mesure n’a pas entraîné le chaos annoncé. 

Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA