Pour aller faire ses courses, il faudra désormais porter obligatoirement un masque.
Plein écran
Pour aller faire ses courses, il faudra désormais porter obligatoirement un masque. © vincent duterne/photo news

Le virage à 180° des experts et politiques: retour sur la cacophonie des masques

Au début de la crise, experts et politiques affirmaient qu’il n’était pas nécessaire de porter un masque pour se protéger du nouveau coronavirus. Certains confiaient même que cela pouvait s’avérer dangereux s’il était mal utilisé. “Ils donnent un faux sentiment de sécurité”, disait-on. Quelques semaines plus tard, on apprenait qu’il ne fallait pas non plus en porter un dans les magasins et les lieux publics. Pourtant, quatre mois tard, le Conseil supérieur de la santé affirme l’inverse et le comité de concertation nous oblige donc, à partir de samedi, à en porter un dans les magasins, centres commerciaux, cinémas et autres salles de spectacle. Retour sur une (mauvaise) saga qui se termine donc par un spectaculaire virage à 180°.

  1. Le mobile du meurtre d’Ilse Uyttersprot n’est toujours pas clair: “Elle aurait été assassinée dans son sommeil”

    Le mobile du meurtre d’Ilse Uyt­tersprot n’est toujours pas clair: “Elle aurait été assassinée dans son sommeil”

    L’ex-bourgmestre d’Alost Ilse Uyttersprot aurait été assassinée dans son sommeil, rapporte Het Nieuwsblad. Mardi matin, l’agent immobilier Jurgen D. a tué Ilse Uyttersprot dans son appartement. Selon certaines sources, des coups de marteau auraient été portés. Le mobile du meurtre ne semble pas encore très clair. Mercredi, après quelques heures d’interrogatoire, le juge d’instruction a décidé de placer l’homme de 49 ans sous mandat d’arrêt pour assassinat.