Marc Van Ranst.
Plein écran
Marc Van Ranst. © VTM Nieuws

Le virologue Marc Van Ranst menacé, le parquet du Limbourg ouvre une enquête

Le virologue Marc Van Ranst (KULeuven) a à nouveau fait état sur Twitter lundi de menaces formulées à son encontre. M. Van Ranst demande à la zone de police de Maasland (Dilsen-Stokkem et Maaseik en province de Limbourg) d’enquêter sur ces propos à son égard, formulés en l’occurrence par le propriétaire d’un dancing de la région.

  1. Marc Van Ranst dresse une liste de 147 harceleurs téléphoniques qu’il va donner à la police

    Marc Van Ranst dresse une liste de 147 harceleurs télépho­niques qu’il va donner à la police

    Marc Van Ranst a dressé une liste de pas moins de 147 personnes qui l’ont harcelé par téléphone au cours des derniers mois. Le virologue va transmettre cette liste à la police fédérale. Ce dimanche, le scientifique flamand avait déjà dénoncé sur Twitter le harcèlement téléphonique dont il est victime en partageant son historique d’appels. “C’est ainsi que cela se passe chaque soir jusque tard dans la nuit”, avait-il écrit. Les auteurs risquent jusqu’à deux ans de prison et 300 euros d’amende.
  1. Un avion presque coupé en deux après une collision en vol
    Play

    Un avion presque coupé en deux après une collision en vol

    13 mai
  2. La police arrête un homme assis sur la banquette arrière de sa Tesla alors que celle-ci roule sans conducteur sur l’autoroute
    Play

    La police arrête un homme assis sur la banquette arrière de sa Tesla alors que celle-ci roule sans conducteur sur l’autoroute

    13 mai