Plein écran
© ISOPIX

Le Vlaams Belang investit 100.000 euros dans la propagande en ligne

Le Vlaams Belang et ses figures de proue continuent d'investir dans de la propagande sur Facebook. Au total, plus de 100.000 euros ont été investis en un mois, rapportent samedi De Standaard, Het Nieuwsblad et het Belang van Limburg.

Le parti qui gère les comptes "Vlaams Belang" et "Tom Van Grieken" a dépensé 80.000 euros sur Facebook durant un mois. Par comparaison, lors de la dernière campagne électorale, 600.000 euros avaient été dépensés. Par ailleurs, le compte du député européen Tom Vandendriessche a acheté pour plus de 22.000 euros d'espaces de propagande sur Facebook en un mois. 

Par rapport à d'autres partis, ces dépenses sont importantes. La N-VA a dépensé 3.203 euros en publicités sur Facebook ces trente derniers jours et Groen 1.273 euros.

  1. Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Réuni sur la côte, à Bredene, dans le cadre du festival ManiFiesta, le PTB a une nouvelle fois revendiqué dimanche la nécessité de mener une "politique de rupture" pour redonner du sens aux citoyens et repousser les extrêmes à droite, le racisme et le séparatisme. Mais à les entendre, les partis traditionnels n'ont toujours pas entendu le message de l'électeur le 26 mai dernier. Demandeur d'un vaste plan de réinvestissement public de 10 milliards d'euros, le PTB fustige notamment l'opération de privatisation des actifs de Nethys. "C'est ce genre de pratiques que nous reprochons aux dirigeants du parti socialiste. C'est une des raisons principales de notre rupture des négociations avec le PS pour un nouveau gouvernement wallon", a indiqué le président Peter Mertens.