Le Vlaams Belang ne veut pas de "mégamosquée" à Anvers

VideoLe Vlaams Belang a mené mardi soir une marche aux flambeaux dans le quartier anversois Luchtbal, pour protester contre la création éventuelle d'une nouvelle "mégamosquée" dans cette partie de la ville, dont le parti craint que les responsables ne soient liés à des organisations salafistes. La marche a rassemblé quelque 250 sympathisants, et s'est déroulée dans le calme, selon la police. Précédemment, le parti flamand d'extrême droite avait déjà lancé une pétition contre ce projet de mosquée, qui n'a pas encore fait l'objet d'une demande de permis.

Le parti affirme qu'il est question d'un bâtiment de 1.000 m², sur le site d'un ancien bureau de poste, et qu'une collecte en vue de rassembler les 850.000 euros nécessaires est actuellement en cours.

"Le sol est déjà acheté, mais nous ne savons pas où en sont les plans pour le reste", indique Sam Van Rooy du Vlaams Belang anversois. "Dans tous les cas, une demande de changement d'affectation devra être introduite, et nous voulons la contester. Cela pourrait devenir la 57e mosquée d'Anvers".

Le Belang dénonce l'"islamisation" d'Anvers
Le parti précise viser par son action aussi bien le pouvoir local anversois aux mains du bourgmestre N-VA Bart De Wever que le gouvernement flamand, accusé de rester inactif face à l'"islamisation" de la ville, un des chevaux de bataille habituels du Vlaams Belang. Le Vlaams Belang anversois s'était encore distingué dernièrement par son lancement de pré-campagne en vue des élections communales d'octobre 2018, avec une affiche montrant une croix rouge barrant un clocher dominé par un croissant islamique et un slogan affirmant "Antwerpen blijft van ons" (Anvers reste à nous).