Plein écran
Dries Van Langenhove et Tom van Grieken, tous les deux élus députés Vlaams Belang à la Chambre. © Photo News

Le Vlaams Belang pourrait présider la commission de l'Intérieur à la Chambre

Le Vlaams Belang pourrait obtenir la présidence de la commission de l'Intérieur à la Chambre, a-t-on appris mardi, à la veille d'une conférence des présidents et d'une séance plénière qui doit entériner à tout le moins la composition des commissions.

La Chambre a entamé un travail de refonte des commissions de la Chambre en transférant certaines compétences d'une commission à l'autre. Il a ainsi été décidé que les questions de nationalité qui appartenaient encore à la commission de la Justice iraient vers l'Intérieur alors qu'une commission Environnement/Climat devrait voir le jour.

Il reste à régler l'attribution des présidences aux différents groupes qui y ont droit en raison de leur nombre. Le président, Patrick Dewael (Open Vld), a pris des contacts avec les groupes politiques. Vu leur taille, la N-VA et Ecolo-Groen devraient recevoir deux présidences: la Défense et la Justice pour la première - les présidents pressentis étant Peter Buysrogge et Kristien Van Vaerenbergh - et les Affaires sociales et l'Economie pour les seconds.

Le Vlaams Belang prendrait la commission de l'Intérieur, auparavant aux mains de la N-VA. Le MR hériterait des Finances, le PTB de la Santé. Il est question de l'Infrastructure et des Entreprises publiques pour le PS. 

Le point sera discuté mercredi en conférence des présidents (la réunion du président de la Chambre, des vice-présidents et des chefs de groupe). Si aucun accord n'est conclu, le règlement prévoit qu'il incombe au président et aux vice-présidents de la Chambre de présider les commissions.

Le président d'une commission parlementaire est chargé de diriger et d'organiser les travaux de celle-ci mais en veillant à être soutenu par une majorité des membres.

  1. Jean-Claude Marcourt dénonce une “dérive totale”:  “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

    Jean-Clau­de Marcourt dénonce une “dérive totale”: “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

    Jusqu'ici silencieux dans le dossier Nethys/Publifin, l'homme fort du PS liégeois, Jean-Claude Marcourt, prend la parole dans les colonnes de Sudpresse, vendredi. "On ne peut qu'être effaré devant des sommes pareilles, spécialement en ce qui concerne Stéphane Moreau. Il pète tous les plafonds!", s'offusque celui dont la responsabilité dans l'affaire a parfois été pointée du doigt.
  2. Michel, le gouvernement le plus contesté depuis Dehaene 1er

    Michel, le gouverne­ment le plus contesté depuis Dehaene 1er

    Le gouvernement Michel (N-VA-MR-CD&V-Open VLD) termine à la deuxième place derrière le gouvernement Dehaene Ier (1992-1995, associant CVP, PS, SP et PSC) dans le classement des exécutifs les plus contestés, rapporte vendredi La Libre. Le pays a connu l'an dernier 422.249 jours de grève (l'addition des jours de grève de tous les salariés/fonctionnaires en Belgique), a calculé le Centre de recherche et d'information socio-politiques (Crisp).