Plein écran
Selon le Vlaams Belang de Courtrai, le bourgmestre libéral de la ville Vincent Van Quickenborne aurait été contrôlé positif à l’alcool après avoir assisté au match entre Courtrai et Anderlecht dimanche après-midi. © Facebook Vlaams Belang Kortrijk

Le Vlaams Belang pris en flagrant délit de fake news?

Selon le Vlaams Belang de Courtrai, le bourgmestre libéral de la ville Vincent Van Quickenborne aurait été contrôlé positif à l’alcool après avoir assisté au match entre Courtrai et Anderlecht samedi après-midi. Le principal intéressé ainsi que la police démentent formellement.

Vincent Van Quickenborne a-t-il pris le volant ce samedi après avoir un peu trop célébré l’éclatante victoire des Courtraisiens face aux ouailles de Vincent Kompany? Selon la section locale du Vlaams Belang, le bourgmestre courtraisien (Open VLD) serait passé entre les mailles du filet policier en tant que chef de zone. Cependant, un “courageux citoyen” aurait exigé que l'édile soit bel et bien contrôlé par une autre zone de police. Vincent Van Quickenborne aurait finalement soufflé dans le ballon, avec un résultat positif à l’alcool. C'est en tout cas ce qu’on peut lire sur un visuel partagé par le Belang sur les réseaux sociaux hier soir.

Van Quickenborne porte plainte, la police dément formellement

Alerté, Vincent Van Quickenborne dément formellement ces accusations “mensongères.” Le libéral a d’ores et déjà annoncé qu’il porterait plainte contre le parti d’extrême droite pour calomnie.

La zone de police Vlas (Courtrai, Kuurne, Lendelede) a également démenti dans un message publié sur Facebook.