Georges-Louis Bouchez
Plein écran
Georges-Louis Bouchez © BELGA

Le vote des membres du MR dès lundi, le verdict le 12 novembre... à moins d'un deuxième tour

Présidence du MRLes membres du MR sont invités à voter par correspondance dès ce lundi pour désigner le futur président de leur parti. Cinq candidats sont en lice pour succéder à Charles Michel: le ministre fédéral Denis Ducarme, le sénateur coopté Georges-Louis Bouchez, le député-bourgmestre de Crisnée, Philippe Goffin, la première échevine de Liège, Christine Defraigne, et enfin la députée bruxelloise Clémentine Barzin. Le 12 novembre, les bulletins de vote par correspondance des militants auront été dépouillés et, en principe, le nom du nouveau président sera connu... à moins qu'un deuxième tour ne doive être organisé, une hypothèse qui n'est pas écartée. 

En vertu des statuts du parti, un candidat doit recueillir 50% des voix plus une pour être élu dès le premier tour. La multiplication des candidatures risque toutefois d'entraîner une dispersion des suffrages et la nécessité d'organiser un second tour.

Le Montois Georges-Louis Bouchez semble pour l'instant le mieux positionné pour l'emporter. Ces dernières semaines, le trentenaire a bénéficié de plusieurs soutiens de poids. Jean-Luc Crucke, Daniel Bacquelaine, Sophie Wilmès, Jacqueline Galant ou encore David Clarinval se sont publiquement ralliés à sa cause.

Ces ralliements n'effraient cependant pas Denis Ducarme. "Moi, je ne m'adresse pas aux barons", a martelé l'actuel ministre fédéral de l'Agriculture, tout en assurant faire confiance aux militants.

Christine Defraigne se positionne sur la même ligne. "C'est une insulte aux militants. Ils sont capables de se faire leur opinion par eux-mêmes. Ce martèlement n'est pas sain. On le ressent tous", déclarait-elle samedi dans une interview à l'Echo.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.