Le Centre Culturel de Charleroi, l'Eden
Plein écran
Le Centre Culturel de Charleroi, l'Eden © Google

L’Eden à Charleroi pousse un coup de gueule contre le gouvernement fédéral

L’image a fait le tour du monde. Les soignants de l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles ont tourné le dos à la voiture de la Première Ministre, Sophie Wilmès (MR), lors de son arrivée sur leur lieu de travail. La contestation a débouché sur la suspension de deux arrêtés royaux contestés. Mais le milieu hospitalier n’est pas le seul à en vouloir au gouvernement fédéral. Celui de la culture aussi.

  1. En tant que jeune comédien, Mathieu craint pour l’avenir: “On se dit qu’on ne pourra plus faire notre métier”

    En tant que jeune comédien, Mathieu craint pour l’avenir: “On se dit qu’on ne pourra plus faire notre métier”

    Depuis le début du confinement, et encore maintenant, de nombreuses voix s’élèvent dans le secteur culturel. Comédiens, chanteurs, musiciens, metteurs en scène, beaucoup regrettent que leur cas n’ait pas encore été abordé par le Conseil National de Sécurité. En plus de cela, Mathieu Laviolette, un jeune comédien originaire de Verviers, craint ce qu’il va se passer dans les mois qui vont suivre la crise sanitaire.
  2. Coronavirus: le point sur tous les spectacles et concerts à Charleroi
    Mise à jour

    Coronavi­rus: le point sur tous les spectacles et concerts à Charleroi

    Ce mardi 10 mars, le gouvernement fédéral a recommandé aux différentes entités qui composent le pays de prendre de nouvelles mesures contre la propagation du coronavirus. Par exemple, les rassemblements de plus de 1.000 personnes dans des milieux confinés sont déconseillés. Le bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette, a suivi la recommandation à la lettre et a délivré une ordonnance pour sa ville.
  3. Les grévistes réalimentés en douceur avec des perfusions à l'hôpital et de la soupe

    Les grévistes réali­mentés en douceur avec des perfusions à l'hôpital et de la soupe

    Après la décision de suspendre la grève de la faim, plusieurs personnes sans-papiers ont été transportées à l'hôpital, dont environ 53 issues de l'occupation de l'église du Béguinage mercredi après-midi, avec l'assistance de la Croix-Rouge de Belgique, ont indiqué jeudi un porte-parole des grévistes et le directeur général de Médecins du Monde (MdM) Michel Genet. Une grande partie d'entre elles était rentrée jeudi matin à l'église, où les personnes sont réalimentées en douceur, principalement avec de la soupe.