Sophie Wilmès.
Plein écran
Sophie Wilmès. © EPA

Les affaires courantes, “pas un handicap dans la gestion de cette crise”

Les affaires courantes ne constituent pas un handicap dans la gestion de la crise du coronavirus, qui peut tout à fait être gérée par un tel gouvernement, estime la Première ministre Sophie Wilmès (MR) samedi dans L'Echo. Elle espère toutefois que l'épisode actuel "suffira à réveiller celles et ceux qui n'ont pas encore compris qu'il fallait prendre ses responsabilités et faire des compromis".

  1. Cette décision du Centre de crise suscite l’incompréhension des experts: “Très dangereux”

    Cette décision du Centre de crise suscite l’incompréhension des experts: “Très dangereux”

    Danser lors d’une soirée de mariage est de nouveau permis, mais sous certaines conditions. La règle de la “bulle” est notamment d’application sur la piste de danse, rapportent plusieurs journaux samedi. Cette règle prévoit que “la distance d’un mètre et demi entre les invités doit être respectée, sauf si ceux-ci font partie de la même bulle sociale ou vivent sous le même toit”. Du côté des experts du Gees, c’est l’incompréhension par rapport à cette décision. “C’est très dangereux”, réagit Erika Vlieghe.
  2. Marc Van Ranst prévient: “Les Belges revenant de Catalogne devraient se mettre en quarantaine”

    Marc Van Ranst prévient: “Les Belges revenant de Catalogne devraient se mettre en quarantai­ne”

    L’Espagne a reconfiné samedi plus de 200.000 de ses habitants en Catalogne, et surveille plusieurs dizaines de foyers de contagion de coronavirus dans d’autres régions, tout en s’ouvrant plus largement aux visiteurs étrangers. Le président de la Catalogne (nord-est), Quim Torra, a annoncé samedi que toute une zone autour de la ville de Lerida, à 150 km à l’ouest de Barcelone, était isolée du reste de la région, dès la mi-journée. Face à la résurgence du virus, le virologue Marc Van Ranst conseille aux Belges revenant de la région de se mettre en quarantaine.