Plein écran
© BELGAONTHESPOT

‘Les amis de l’Horeca’ à Charleroi renoncent à leur recours en justice

L’Association Sans But Lucratif (ASBL) ‘Les amis de l’Horeca’ avait décidé lundi dernier d’introduire un recours en extrême urgence devant le Conseil d’État. Le mouvement, composé d’une cinquantaine de restaurateurs carolos, s’estimait lésé par la décision du Comité de concertation de fermer les bars et les restaurants pour un mois.

  1. Des indépendants en justice contre la fermeture forcée des cafés et restaurants

    Des indépen­dants en justice contre la fermeture forcée des cafés et restau­rants

    Des indépendants, restaurants, commerçants et autres, rassemblés pour la circonstance sous le nom collectif de CIMS (Collectif Indépendant Multi sectoriel) ont annoncé dimanche qu'ils introduiraient dans la semaine via un cabinet d'avocats liégeois deux recours, visant la fermeture des cafés et restaurants durant quatre semaines. Cette décision du Comité de concertation de vendredi entre en vigueur ce lundi. Les tenanciers de cafés et restaurants se sentent discriminés et estiment que la mesure n'est pas soutenue par des preuves scientifiques suffisantes.
  2. “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette, les gros clusters ne sont pas là”

    “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette, les gros clusters ne sont pas là”

    “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette mais la décision est collégiale et je me dois de l'assumer”, a commenté David Clarinval auprès de Belga à sa sortie du Comité de concertation vendredi. Le ministre des Indépendants et des PME était interrogé à la suite de la décision de fermer le secteur horeca pour les quatre prochaines semaines. "Dans un débat, on ne peut pas toujours être d'accord et il a fallu une décision. J'ai pris acte et j'ai obtenu 500 millions en compensation. Il faut un acte très fort, un soutien important pour ce secteur touché dramatiquement", a-t-il ajouté.
  3. L’horeca ne digère pas: “Le secteur va pleurer toute la nuit”
    Mise à jour

    L’horeca ne digère pas: “Le secteur va pleurer toute la nuit”

    "Drame social", "génocide", "irrespect". Le secteur horeca n'avait pas de mots assez durs vendredi soir pour décrire la décision du comité de concertation de fermer durant un mois tous les cafés et restaurants du pays pour lutter contre la deuxième vague de l'épidémie. Les différentes fédérations disent ne pas comprendre sur quelle base scientifique s'appuie cette décision et rappellent les nombreux efforts accomplis ces derniers mois.
  1. Procès Mawda: “Ça cafouille dans la thèse que le policier entend défendre”
    Play

    Procès Mawda: “Ça cafouille dans la thèse que le policier entend défendre”

    12:37
  2. Le nouveau projet d’Axel Witsel: acquérir le château de Harzé, estimé à 3,5 millions d’euros
    Play

    Le nouveau projet d’Axel Witsel: acquérir le château de Harzé, estimé à 3,5 millions d’euros

    13:04