Plein écran
© Mozkito

Les automobilistes pris en infraction en Brabant flamand risquent un retrait de permis

Dès lundi, les automobilistes circulant en province de Brabant flamand et qui seront pris sur le fait en infraction par rapport à la consommation d'alcool ou l'usage du GSM ou d'une tablette derrière le volant seront tous renvoyés, sans exception, devant le tribunal de police, prévient mercredi le parquet de Hal-Vilvorde. 

Les polices fédérale et locales y mèneront en effet une semaine d'actions contre les "tueurs dans le trafic". Un retrait provisoire du permis de conduire sera à chaque fois réclamé, met en garde le parquet.

"L'intoxication alcoolique et l'utilisation de téléphones portables et de tablettes au volant posent de graves risques et causent souvent des souffrances humaines", justifie-t-on. Le parquet, pour qui la sécurité routière est d'une importance primordiale, entend participer activement à cette action.

Cette opération s'inscrit dans le plan d'action provincial contre l'ivresse au volant, avec la participation de tous les services de police locaux et fédéraux. 

  1. De plus en plus de grippes, mais pas encore d'épidémie

    De plus en plus de grippes, mais pas encore d'épidémie

    Le nombre de cas de grippe dans notre pays continue d'augmenter, mais reste en dessous du seuil épidémique, a déclaré mercredi l'institut scientifique de santé public dans son rapport hebdomadaire sur la grippe. Entre le 13 et le 19 janvier, 109 personnes pour 100.000 habitants ont consulté leur médecin traitant pour des problèmes de grippe (fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue, etc.). La semaine précédente, il y avait 94 consultations pour 100.000 habitants.
  2. Des messages de haine après le drame à La Panne: une enquête ouverte

    Des messages de haine après le drame à La Panne: une enquête ouverte

    Mardi, une vaste opération de sauvetage de migrants a eu lieu au large de Le Panne. Quatorze personnes étaient montées en pleine nuit dans une embarcation pour tenter la traversée jusqu’au Royaume-Uni. Leur bateau a chaviré et les réfugiés ont regagné le littoral. Six d’entre eux ont été interpellés au cours de l’opération qui a suivi le naufrage. Huit autres sont toujours portés disparus. Suite à certains commentaires haineux publiés sur les réseaux sociaux, une enquête a été ouverte. “Une cellule spécialisée de la Police fédérale est à la recherche de personnes susceptibles d'avoir enfreint la loi anti-raciste”, commente Johan Lescrauwaet, du parquet d’Ypres. “C’est un signal important pour montrer que cela ne sera pas toléré.”