La Boum première édition avait complètement dégénéré.
Plein écran
La Boum première édition avait complètement dégénéré. © Photo News

Les autorités ne parviennent pas à entrer en contact avec les organisateurs de “la Boum 2"

Les autorités belges ne parviennent pas à entrer en contact personnellement avec des représentants du “Collectif de l’Abîme”, a affirmé mercredi la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden en commission de la Chambre. Ce groupe envisage d’organiser une “Boum 2" le 1er mai au Bois de la Cambre à Bruxelles.

  1. Les organisateurs de “La Boum 2” menacent d’aller en justice si la police est présente en masse le 1er mai

    Les organisa­teurs de “La Boum 2” menacent d’aller en justice si la police est présente en masse le 1er mai

    À l’heure d’écrire ces lignes, plus de 20.000 personnes ont manifesté leur intérêt pour “La Boum 2", un nouveau rassemblement de jeunes prévu le 1er mai dans le Bois de la Cambre, à Bruxelles. Les organisateurs de l’événement ont demandé l’autorisation à la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, en vain. Le collectif L’Abîme menace désormais de saisir la justice si la police est à nouveau présente en masse dans le parc bruxellois le 1er mai. “Afin de faire condamner ces graves atteintes à notre santé mentale et à l’ordre public”, déclare le collectif dans un communiqué.
  2. EN IMAGES: la Boum dégénère en affrontement avec la police

    EN IMAGES: la Boum dégénère en affronte­ment avec la police

    Plusieurs dizaines de policiers, sept chevaux de la police et huit manifestants ont été blessés jeudi lors de l’évacuation du bois de la Cambre, selon le dernier bilan de la soirée donné par la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere. Il y a eu en outre 22 arrestations, dont 18 administratives et quatre judiciaires. La police locale estime qu’il y avait entre 1.500 et 2.000 personnes rassemblées au bois de la Cambre dans l’après-midi, ce qui contrevenait aux mesures sanitaires.