Marc Van Ranst.
Plein écran
Marc Van Ranst.

Les chiffres baissent mais Marc Van Ranst reste prudent: “Au gouvernement de décider de ce qui vient en premier, retourner au café ou rendre visite à mamie”

Les chiffres de l’épidémie vont dans la bonne direction, le nombre de nouvelles infections a ainsi diminué de 15% la semaine dernière. Cette baisse des indicateurs nous fait immédiatement espérer des assouplissements. Or, pour le virologue Marc Van Ranst, il est encore un peu trop tôt pour les envisager. “Grâce aux mesures actuelles, nous avons sauvé 10.000 vies”, lance le virologue à nos confrères de Het Laatste Nieuws.

  1. Un été de festivals à plein rendement? Van Ranst fait une croix dessus

    Un été de festivals à plein rendement? Van Ranst fait une croix dessus

    La Flandre va dégager 60 millions d’euros en faveur des festivals d’été, notamment pour soulager les factures, et partiellement sous forme de subsides pour appliquer les mesures nécessaires contre le coronavirus, en fonction des besoins. Dans la plupart des cas, les avances ne devraient pas être remboursées si les événements sont annulés. Le gouvernement flamand espère ainsi lever une part de l’incertitude qui plane sur le secteur. Le ministre-président Jambon avait promis une décision au plus tard pour la mi-mars pour les grosses machines comme Rock Werchter, Pukkelpop et Tomorrowland. Le soutien financier est évidemment le bienvenu, mais le secteur espère surtout la clarté, avant tout sur le nombre de spectateurs autorisés. Pour cet été 2021, le virologue Marc Van Ranst écarte déjà la possibilité de festivals avec des milliers personnes “comme avant”: selon lui, c’est tout simplement irréaliste à ce stade.
  2. Un nouveau variant “préoccupant” identifié par des chercheurs britanniques

    Un nouveau variant “préoccu­pant” identifié par des chercheurs britanni­ques

    Des scientifiques britanniques ont identifié un nouveau variant “préoccupant” de la Covid-19. Tout comme la variante sud-africaine, cette variante dite “de Bristol” présente une mutation E484K, qui échappe aux anticorps que l’organisme a accumulés après l’infection ou une vaccination. Une nouvelle pas si surprenante pour le virologue Marc Van Ranst: “Si une mutation est bénéfique pour un virus, elle se produira plus fréquemment”.
  1. Une impressionnante avalanche près de Chamonix
    Play

    Une impression­nan­te avalanche près de Chamonix

    16 avril
  2. Un SUV saute un pont-levis en Floride
    Play

    Un SUV saute un pont-le­vis en Floride

    16 avril