Plein écran
© Photo News

Les contaminations risquent d’augmenter sérieusement à partir d’aujourd’hui: pourquoi?

La raison est simple. Jusqu’alors, le dépistage du coronavirus était réservé aux personnes symptomatiques. Dès aujourd’hui, il est également accessible aux personnes asymptomatiques qui ont été en contact rapproché avec une personne infectée. Ce changement de stratégie aura dès lors un net impact sur les chiffres de l’épidémie.

  1. La Belgique durcit les règles pour les voyageurs arrivant d’un pays hors de l’UE
    Mise à jour

    La Belgique durcit les règles pour les voyageurs arrivant d’un pays hors de l’UE

    Les règles qui valent pour les voyageurs entrant en Belgique par avion ou bateau sont désormais étendues à ceux qui se déplacent en bus ou train, depuis des pays hors-UE et hors-Schengen, même en cas de séjour très court en Belgique, a indiqué vendredi la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden. Cela vaut donc aussi pour les personnes venant du Royaume-Uni, où circule un variant plus contagieux du coronavirus.
  2. Le Parlement flamand met deux collaborateurs nazis à l’honneur dans une édition spéciale de Newsweek: malaise

    Le Parlement flamand met deux collabora­teurs nazis à l’honneur dans une édition spéciale de Newsweek: malaise

    Le Parlement flamand a alloué un budget de 90.000 euros pour l’élaboration d'une édition spéciale du magazine Newsweek à l’occasion des 50 ans de l’institution. Jusque-là, à part le budget conséquent, pas de quoi fouetter un chat, il s’agissait surtout de mettre à l’honneur le jubilé de ce qui n’était encore, avant 1971, que la réunion du Conseil culturel de la Communauté néerlandaise. Sauf que ce numéro spécial et coûteux, réalisé sous l’égide de la présidente Liesbeth Homans (N-VA) met notamment à l’honneur, dans la liste des flamands qui ont aidé à l’émancipation du peuple et de sa langue, deux sympathisants et collaborateurs notoires.
  1. Theo Francken nie avoir trompé la Chambre sur l’affaire Kucam: “J’ai toujours agi en bonne conscience”

    Theo Francken nie avoir trompé la Chambre sur l’affaire Kucam: “J’ai toujours agi en bonne conscience”

    “Il a ignoré les courriers de menace et les conseils concrets des ex-membres fiables du parti. Il avait connaissance des montants de caution demandés par Kucam et n’a pas été honnête dans sa déclaration au Parlement. Les interrogatoires de police et les écoutes téléphoniques révèlent le véritable rôle de Theo Francken (N-VA) et de son cabinet dans la fraude aux visas humanitaires", écrit De Standaard. Francken admet qu’il a une responsabilité politique, mais nie fermement avoir trompé le Parlement. “J’ai toujours agi avec honneur et conscience”, a-t-il souligné dans une interview sur Radio 1.
  1. Sylvester Stallone croque un cœur humain
    Play

    Sylvester Stallone croque un cœur humain

    17 janvier
  2. Une incroyable avalanche filmée au Népal
    Play

    Une incroyable avalanche filmée au Népal

    17 janvier