Plein écran
© Twitter

Les enfants royaux ont aussi fait leur rentrée scolaire

Ce lundi matin, les enfants royaux ont aussi effectué leur rentrée des classes. L’occasion pour la famille royale belge de poster quelques photos sur Twitter.

Lundi matin, le roi Philippe a conduit sa plus jeune fille, la princesse Éléonore, 11 ans, au Sint-Jan-Berchmanscollege de Bruxelles pour sa rentrée en 6e primaire. La reine Mathilde s'est pour sa part chargée de déposer le prince Emmanuel à l'Eurekaschool de Kessel-Lo, près de Louvain, un établissement pour élèves souffrant de problèmes d'apprentissage. Emmanuel, bientôt 14 ans, débute sa 2e secondaire.

Le prince Gabriël, 16 ans, a quitté le Sint-Jan-Berchmanscollege et a commencé la semaine dernière à l'International School of Brussels à Watermael-Boisfort. Il suit désormais, comme sa soeur aînée la princesse Elisabeth, un enseignement dispensé en anglais. La duchesse de Brabant -qui fêtera ses 18 ans le 25 octobre- effectue cette semaine sa rentrée en 2e et dernière année au UWC Atlantic World College, au Pays de Galles. Tous les enfants royaux fréquentent donc désormais une école différente.

  1. Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Le PTB explique les raisons de sa rupture avec le PS

    Réuni sur la côte, à Bredene, dans le cadre du festival ManiFiesta, le PTB a une nouvelle fois revendiqué dimanche la nécessité de mener une "politique de rupture" pour redonner du sens aux citoyens et repousser les extrêmes à droite, le racisme et le séparatisme. Mais à les entendre, les partis traditionnels n'ont toujours pas entendu le message de l'électeur le 26 mai dernier. Demandeur d'un vaste plan de réinvestissement public de 10 milliards d'euros, le PTB fustige notamment l'opération de privatisation des actifs de Nethys. "C'est ce genre de pratiques que nous reprochons aux dirigeants du parti socialiste. C'est une des raisons principales de notre rupture des négociations avec le PS pour un nouveau gouvernement wallon", a indiqué le président Peter Mertens.