Plein écran
© thinkstock

Les enseignants du SHAPE absents pour protester contre le retour de la préfète

Vingt-deux enseignants sur les 24 du degré primaire de l'école du SHAPE ne se sont pas présentés jeudi au travail. La préfète de l'école, suspendue à titre préventif, a été réintégrée mercredi après gain de cause au Conseil d'Etat. La CSGP a indiqué ne pas avoir déposé de préavis de grève.

L'ambiance au sein de l'école primaire du SHAPE n'est pas au mieux depuis un certain temps. En cause: le climat très tendu entre la préfète de l'école et une partie des enseignants. La CGSP-Enseignement évoque une importante charge psycho-sociale au sein de l'établissement.

La préfète de l'école avait été suspendue à titre préventif au début mai, dans le but, selon la Dernière Heure, de faciliter une enquête administrative. La préfète a toutefois obtenu gain de cause au Conseil d'Etat et a repris ses fonctions mercredi. Jeudi, 22 des 24 enseignants ne se sont pas présentés au cours et ont tous évoqué un congé de maladie.

La CGSP a indiqué, dans un communiqué, ne pas avoir déposé un préavis de grève concernant la section primaire de l'établissement. "La majorité des enseignants de cet établissement sont en congé de maladie et ont prévenu l'établissement, contrairement aux allégations de la préfète", a indiqué Philippe Jonas de la CGSP. "Il très possible que les congés de maladie soient liés au retour de la préfète, suite à une charge psycho-sociale insupportable, mais en tout état de cause les enseignants ne souhaitent pas mettre en péril le bon déroulement de la fin de l'année scolaire des élèves."

  1. Jeune fauché par la police à Bruxelles: un témoin contredit la version de la police
    Mise à jour

    Jeune fauché par la police à Bruxelles: un témoin contredit la version de la police

    Un jeune homme de 17 ans est décédé la nuit dernière fauché par une voiture de police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles. La victime, qui était en fuite, était poursuivie par une autre patrouille que celle qui l’a renversée. Des éléments viennent cependant contredire la version initiale de la police: les sirènes n’étaient apparemment pas enclenchées et le jeune homme ne “traversait” pas la rue en courant.
  2. Randonneurs belges décédés au Tyrol: “Il est mort en tentant de secourir sa femme”

    Randon­neurs belges décédés au Tyrol: “Il est mort en tentant de secourir sa femme”

    Le couple d’Anversois décédé dimanche dans le Tyrol (Alpes autrichiennes) s’était égaré en s’éloignant du chemin de randonnée emprunté, écrit Het Laatste Nieuws. Une erreur de parcours qui aura conduit les deux personnes âgées à une chute de trente mètres jusqu’au lit d’une rivière. L’octogénaire aurait perdu la vie en essayant de venir en aide à son épouse tombée juste avant lui, selon les secouristes autrichiens.