Les examens ont repris à l’ULiège mais des modifications sont possibles

Après une panne généralisée sur la plateforme ecampus de l’Université de Liège, ce matin, les choses sont revenues dans l’ordre. Les examens de cet après-midi sont maintenus, tout comme ceux des jours à venir, mais les horaires pourraient être modifiés.

Plein écran
© Belga

Les étudiants de l’Université de Liège ont connu un grand moment de stress, ce lundi matin, jour des premiers examens. Examens qui, cette fois-ci, doivent se faire en ligne, sur la plateforme ecampus de l’université à cause du la crise sanitaire.

Comme nous vous l’expliquions ce matin, la plateforme est tombée en panne à cause du nombre trop important d’étudiants qui ont voulu se connecter en même temps au serveur. Des tests avaient pourtant été menés voilà de cela deux semaines et aucune anomalie n’avait été détectée. Toutefois, il est important de souligner que lors de ces tests blancs, les étudiants étaient bien moins nombreux à s’être connectés en même temps.

À cause de cette panne, nombre d’étudiants n’ont pu passer leurs examens, ce qui a été une très grande source de stress pour eux.

Dans la fin de matinée, le service informatique de l’ULiège a finalement résolu le problème. Si les examens de cet après-midi sont maintenus, ceux de ce matin n’ont pas eu lieu et sont donc reportés. De nouvelles dates doivent être trouvées par les différentes facultés. Pour les examens qui doivent se dérouler les jours à venir, les étudiants seront prévenus par mail s’il y a des changements d’horaire.

Pour éviter qu’un tel problème se produise à nouveau, le recteur de l’Université de Liège, Albert Corhay, a expliqué à nos confrères de Bel RTL que plusieurs solutions étaient à l’étude. La première est de dupliquer le serveur afin qu’il y en ait un différent pour chaque examen. La seconde est de voir s’il n’est pas possible d’étaler les heures de début d’examen afin que moins de monde soit connecté en même temps.

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.

  1. Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    La commission des Finances de la Chambre a approuvé mardi, à l'unanimité moins l'abstention du PTB, le projet de loi qui couvre les crédits fédéraux pour avril, mai et juin. Le texte accorde un milliard d'euros à la provision interdépartementale afin de faire face aux dépenses urgentes de la crise. Une grande partie sera affectée aux dépenses sanitaires, a indiqué le ministre du Budget, David Clarinval.