Les virologues Herman Goossens, Erika Vlieghe et Marc Van Ranst au Parlement flamand à Bruxelles, début juillet.
Plein écran
Les virologues Herman Goossens, Erika Vlieghe et Marc Van Ranst au Parlement flamand à Bruxelles, début juillet. © BELGA

Les experts sont inquiets: “Il est temps d’admettre qu’il y a un problème”

Les chiffres relatifs au nombre d’infections au COVID-19 augmentent à nouveau de manière exponentielle, il est donc dangereux de minimaliser le coronavirus. C’est ce que l’infectiologue Erika Vlieghe (UAntwerpen) a déclaré lundi dans l’émission “De Ochtend” sur Radio 1. “Nous devons reconnaître qu’il y a un problème.”

  1. La Belgique repasse au-dessus de la barre des 600 contaminations par jour
    Mise à jour

    La Belgique repasse au-dessus de la barre des 600 contamina­ti­ons par jour

    Le nombre moyen de nouvelles contaminations au coronavirus connait une accélération depuis plus d’une semaine, ressort-il dimanche du bulletin épidémiologique quotidien de l’Institut de santé publique Sciensano. Pas moins de 636 nouveaux cas d’infection ont été dépistés par jour en moyenne entre le 3 et le 9 septembre, soit une hausse de 38% par rapport aux sept jours précédents.
  1. Après la bulle sociale, le “budget de contacts” ?

    Après la bulle sociale, le “budget de contacts” ?

    Le nombre de nouvelles infections au coronavirus repart de plus belle en Belgique. Devons-nous nous en inquiéter? Que pouvons-nous faire pour éviter que la situation ne devienne incontrôlable? Nos confrères du journal Het Laatste Nieuws ont posé ces différentes questions au biostatisticien Geert Molenberghs (KU Leuven/UHasselt). “Notre pays a besoin de leadership”,  enjoint le spécialiste qui propose aussi de supprimer la fameuse bulle de cinq pour la remplacer par une sorte de “budget” ou “crédit” de contacts. Explications.  
  2. Le numéro 1722 activé en prévision d'un risque de précipitations abondantes

    Le numéro 1722 activé en prévision d'un risque de précipita­ti­ons abondantes

    La semaine débutera sous un ciel très nuageux, avec de la pluie parfois continue. Des précipitations faibles ou modérées sont attendues par l'Institut royal météorologique (IRM), qui a placé l'ensemble des provinces - à l'exception de la Flandre occidentale - en alerte jaune à partir de 8h et pendant 24 heures. Une accumulation de 20 à 40 l/m² d'eau est possible en certains endroits, avertit l'IRM. Le SPF Intérieur a activé lundi matin le numéro d’intervention 1722 en prévision d’un risque de tempête ou de précipitations abondantes.