Jeff Hoeyberghs.
Plein écran
Jeff Hoeyberghs. © Marc Baert

“Les femmes ne veulent plus ouvrir les jambes”: 6 mois avec sursis requis contre le chirurgien Jeff Hoeyberghs

Le ministère public a requis, mardi, une peine de six mois avec sursis assortie d'une amende de 8.000 euros contre le chirurgien plasticien Jeff Hoeyberghs, poursuivi devant le tribunal correctionnel de Gand pour avoir tenu des propos sexistes et discriminatoires lors d'une conférence à l'Université de Gand (UGent) en 2019. Le prévenu n'était pas présent, mais son avocat Hans Rieder a plaidé pour l'acquittement, prétextant que le tribunal ne doit pas "porter un jugement moral sur ce que M. Hoeyberghs a fait".

  1. Baromètre, Horeca, validité du CST, réouverture de certains secteurs: les annonces du Comité de concertation
    mise à jour

    Baromètre, Horeca, validité du CST, réouvertu­re de certains secteurs: les annonces du Comité de concertati­on

    Le Comité de concertation a approuvé vendredi le baromètre corona, visant à donner plus de prévisibilité aux mesures sanitaires destinées à ralentir la propagation du coronavirus (Covid-19). Les mesures basées sur ce baromètre entreront en vigueur vendredi prochain, le 28 janvier, selon le code rouge. D’ici là, les mesures actuellement en vigueur restent d’application.
  2. Près de 700 fonds d'investissement en Belgique: comment faire le meilleur choix?
    Guide-epargne.be

    Près de 700 fonds d'investis­se­ment en Belgique: comment faire le meilleur choix?

    Ceux qui investissent leur argent, pourraient bien obtenir un rendement considérable. Mais est-il vrai que les jeunes ont intérêt à investir dans un fonds d’investissement dynamique et que les personnes plus âgées ont intérêt à investir dans un fonds défensif? Quelles sont les différences entre ces fonds? Et comment devez-vous vous y prendre? Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique de quelles options vous disposez.
  1. Retour sur le long voyage en voiture de Dave De Kock avant de déposer Dean entre les rochers

    Retour sur le long voyage en voiture de Dave De Kock avant de déposer Dean entre les rochers

    Lorsque la mère de Dean Verberckmoes a appelé la police dimanche parce que son fils avait été enlevé, le bambin de quatre ans était déjà mort. Dave De Kock a jeté le corps du garçon un jour plus tôt sur l’île de Neeltje Jans. Les enquêteurs demandent maintenant des images de la route que De Kock a empruntée aux Pays-Bas quelques heures auparavant, dans l’espoir d’y voir Dean. Pour l’instant, personne ne semble avoir vu Dean vivant aux Pays-Bas, ce qui rend de plus en plus probable le fait que le garçon a été tué en Belgique.