Plein écran
© Belga

Les fortes pluies des derniers jours ont suffi à pallier la sécheresse en Wallonie

Les précipitations abondantes des derniers jours ont eu pour conséquence un dépassement de la moyenne des précipitations d'octobre des années précédentes, indique mardi le Centre régional de crise de Wallonie après une réunion de la cellule "sécheresse". 

"Ces précipitations ont donc permis de réduire les impacts les plus importants liés à la situation de sécheresse qui prévalaient jusqu'en septembre dernier." La cellule a dès lors décidé de suspendre la tenue de ses réunions périodiques, mais le centre régional de crise assurera un monitoring de la situation jusqu'au printemps. Si la distribution publique d'eau est satisfaite partout, certaines communes maintiennent leurs arrêtés visant à interdire l'usage de l'eau non lié à des besoins essentiels. Il s'agit de Rochefort, Nassogne, Tellin, Gouvy et Tenneville. 

Les volumes d'eau dans les barrages-réservoirs sont quant à eux normaux. Du côté des nappes souterraines, "on observe une stabilisation mais pas encore de remontée visible" dans les calcaires et grès du Condroz. "Dans les aquifères plus superficiels, on observe une remontée qui est d'ailleurs plus rapide que les années précédentes", une remontée est aussi observée dans les grès du Luxembourg. Dans les sables bruxelliens par contre, aucune remontée n'est signalée. Les débits des cours d'eau sont revenus à des valeurs normales. 

Enfin, l'interdiction de l'exploitation hydro-électrique par éclusée sur l'ensemble des cours d'eau non navigable est maintenue, tout comme l'obligation de regroupement des bateaux aux écluses.