Illustration.
Plein écran
Illustration. © Photo News

Les infirmiers de rue appellent à un dépistage pour les sans-abri

L'asbl Infirmiers de rue lance un appel vendredi pour "tester les personnes sans-abri au Covid-19 au plus vite", a-t-elle annoncé par communiqué. L'association estime que ces personnes sont pratiquement les seules à rester dans les rues sans pouvoir suivre le conseil répété des autorités "restez à la maison et lavez-vous les mains régulièrement".

Les personnes sans abri courent un risque réel de contagion et peuvent, de ce fait, devenir une source de contamination, pointe l'asbl dans son communiqué. C'est la raison pour laquelle elle demande que ces personnes puissent bénéficier d'un dépistage. Pour "isoler les cas positifs, tester les contacts de ceux-ci, et offrir un abri humain aux autres", explique l'asbl. 

L'asbl rappelle que les personnes sans-abri constituent une population plus fragile et certainement à risque.

L'association Médecins du Monde avait déclaré jeudi dans un communiqué que "les capacités d'hébergement doivent être augmentées, de jour comme de nuit, pour éviter, par exemple, que les candidats réfugiés s'ajoutent aux personnes sans-abri. Ces capacités doivent également être adaptées pour respecter les consignes de distanciation sociale, par exemple en agrandissant les espaces entre les lits".

La Région bruxelloise a déjà décidé depuis mardi de permettre l'organisation d'une capacité d'accueil de 15 places garantissant les conditions d'isolement et de protection aux personnes sans-abri contaminées par le coronavirus. 

  1. “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    Il faudra en premier lieu rouvrir les écoles, graduellement cesser le télétravail, et puis après rouvrir les cafés et restaurants, estime la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V) en évoquant un retour à la normale après la pandémie de Covid-19. “C’est pourquoi nous devons soutenir au maximum le secteur horeca: nous oeuvrons avec chaque secteur à des mesures spécifiques pour rendre la relance possible”, assure-t-elle lundi dans Het Laatste Nieuws.