Dans le cas belge des masques de la société luxembourgeoise Avrox, que les autorités ont distribués gratuitement l’an dernier via les pharmacies avant de conseiller cette année de ne plus les utiliser, “il faut attendre les résultats de la nouvelle analyse demandée par les autorités belges - notamment sur les nanoparticules - pour savoir si, en bout de course, de nouvelles dispositions sont à prendre”, a commenté le commissaire européen Didier Reynders, en charge de la protection des consommateurs.
Plein écran
Dans le cas belge des masques de la société luxembourgeoise Avrox, que les autorités ont distribués gratuitement l’an dernier via les pharmacies avant de conseiller cette année de ne plus les utiliser, “il faut attendre les résultats de la nouvelle analyse demandée par les autorités belges - notamment sur les nanoparticules - pour savoir si, en bout de course, de nouvelles dispositions sont à prendre”, a commenté le commissaire européen Didier Reynders, en charge de la protection des consommateurs. © BELGA

Les masques défectueux sont apparus dans les alertes UE de produits dangereux

Près d’une alerte rapide sur dix (9%) émises dans l’UE pour cause de produit de consommation dangereux a été l’an dernier liée à la Covid-19, principalement pour des masques qui étaient censés protéger mais ne le faisaient pas, a indiqué mardi la Commission européenne lors d’une conférence de presse.

  1. Les centres de test confrontés à plus d'agressivité de la part des voyageurs: “Nous ne sommes pas une agence de voyages”

    Les centres de test confrontés à plus d'agressi­vité de la part des voyageurs: “Nous ne sommes pas une agence de voyages”

    Plus de 70 % des centres de test affirment avoir subi davantage d’agressions envers leur personnel au cours des dernières semaines, rapporte Domus Medica, une association des médecins généralistes, à VTM Nieuws. Il s’agit principalement d’agressions verbales de la part de personnes qui ont besoin d’un test pour voyager. “Nous comprenons que de nombreuses personnes attendent avec impatience les vacances et que chacun aspire à une vie sans Covid-19. Cependant, nous ne sommes pas là pour entraver ou rendre difficile les déplacements, comme beaucoup le prétendent, mais plutôt pour combattre le Covid.”
  2. Cycliste renversé à Liège: le bourgmestre s’engage à prendre des mesures

    Cycliste renversé à Liège: le bourgme­stre s’engage à prendre des mesures

    Des cyclistes ont décidé de se rassembler ce vendredi 30 juillet au rond-point des Chiroux, à l’occasion du rendez-vous mensuel de la Masse Critique, en réaction à une altercation ayant opposé, il y a quelques jours, un cycliste à un automobiliste à proximité du pont Kennedy, à Liège. Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, condamne cette agression et entend prendre des mesures concernant l’aménagement de l’espace à cet endroit.