Plein écran

Les mesures de crise ont sauvé 70.000 emplois

Les mesures en matière d'emploi prises depuis l'éclatement de la crise économique en 2008 ont permis de sauver au moins 70.000 emplois, a affirmé jeudi la ministre de l'Emploi sortante Joëlle Milquet, dressant en quelque sorte le bilan d'une législature qui se termine de manière anticipée.
 
Les mesures anti-crise (chômage temporaire des employés, crédit-temps de crise, réduction du temps de travail de crise, prime de crise) ont permis d'éviter 10.000 licenciements, selon la ministre.
 
Les mesures d'embauche, elles, ont remis près de 8.000 chômeurs au travail. Le renforcement de la politique des titres-services a créé 17.000 emplois en 2009, l'extension du Maribel social 3.500 emplois, énumère Mme Milquet.
 
"A ce chiffre, on peut ajouter au minimum 10% du nombre de chômeurs économiques ouvriers dont la rémunération a été augmentée de 10% soit un minimum de 20.000 emplois sauvegardés pour plus de 200.000 ouvriers en chômage économique. Et par ailleurs, dans le secteur public, l'emploi contractuel a crû de 13.000 personnes en 2009", ajoute-t-elle.
 
Prolongation
La Banque nationale avait prédit une perte de 74.000 emplois sur 2009, mais celle-ci s'est limitée à 38.000, fait-elle valoir. Mme Milquet plaide d'ores et déjà pour une nouvelle prolongation des mesures anti-crise jusque fin 2010, voire 2011, alors que leur prolongation est actuellement assurée jusque fin septembre. (belga)