Plein écran
© Photo News

“Les négociations ne sont pas terminées Raoul Hedebouw. Elles n'ont pas encore commencé”

Paul Magnette, le bourgmestre de Charleroi et négociateur wallon pour le PS, a taclé le PTB, mercredi matin, sur Twitter. 

Les négociations ne sont pas terminées Raoul Hedebouw. Elles n'ont pas encore commencé”, y écrit-il alors que le PTB a indiqué, mardi soir, qu'il ne viendrait pas à la nouvelle rencontre à laquelle les socialistes l'ont convié en vue de la formation du prochain gouvernement wallon. “Nous avons parlé à peine 4 heures d'une dizaine de sujets essentiels et complexes. Sur chacun nous sommes d'accord sur le principe et demandons à débattre en détails”, indique mercredi Paul Magnette sur le réseau social.

“Jeu de dupes”

Mardi soir, les discussions entre les 2 partis ont tourné court à Namur, le PTB dénonçant “le tour de com’” et le “jeu de dupes” du PS qui, lui, reproche à la gauche radicale de fuir ses responsabilités. Malgré les tensions, les socialistes avaient maintenu leur invitation à une nouvelle rencontre, jeudi, au Parlement de Wallonie. Un entretien auquel le PTB, sauf revirement, ne devrait pas se rendre, estimant “avoir déjà fait le tour de tous les points avec le PS”.

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
  1. Près d'1% de problèmes techniques sur les 20.000 premières copies d'examen à l’UCLouvain

    Près d'1% de problèmes techniques sur les 20.000 premières copies d'examen à l’UCLouvain

    Au terme de la première journée de session d'examen mardi, l'Université catholique de Louvain (UCLouvain) dresse un bilan positif du démarrage d'une session inédite en raison de la crise entraînée par le coronavirus. En effet, plus de 99% des examens que rendront quelque 32.000 étudiants seront passés à distance, via cinq logiciels spécifiques. Cinquante informaticiens sont mobilisés pour encadrer le processus. Près de 20.000 copies ont déjà été remises virtuellement - la session est anticipée en médecine - dont 10.000 mardi - et l'Université précise que moins d'1% des étudiants ont rencontré des problèmes techniques.