Le député flamand PVDA-PTB Jos D'Haese
Plein écran
Le député flamand PVDA-PTB Jos D'Haese © BELGA

Les neuf voitures de luxe “oubliées” du gouvernement flamand

Le parc automobile du gouvernement flamand est plus important que celui recensé à ce jour - 25 voitures de service - avec neuf véhicules dont l'existence avait été "oubliée", a affirmé lundi le député flamand PVDA-PTB Jos D'Haese, en dénonçant aussi le coût (près de 2.500 euros par mois) des deux voitures louées par le ministre-président Jan Jambon et la vice-ministre-présidente Hilde Crevits.

M. D'Haese, qui est chef de groupe au parlement flamand, a dans le passé demandé la liste des voitures de service utilisées par les cabinets ministériels flamands. Cette liste, publiée la semaine dernière par deux journaux flamands, recense 25 véhicules. L'une de ces voitures et une Jaguar I-Pace (qui coûte quelque 80.000 euros) en service au sein du cabinet du ministre Ben Weyts (N-VA). Mais il est apparu lundi que cette liste était incomplète. "On a ‘oublié’ neuf voitures de luxe" utilisées par les ministres, a affirmé M. D'Haese. 

Il a surtout épinglé les BMW de M. Jambon (N-VA) et de Mme Crevits (CD&V), dont le contrat de location s'élève à près de 2.500 euros par mois. Le ministre Benjamin Dalle (CD&V) se contente pour sa part d'une Volvo S90 T8 louée pour près de 1.400 euros mensuels. "Dire que tout le monde doit épargner, mais rouler avec des voitures de service dont le prix dépasse un mois de salaire moyen, il faut le faire", a souligné le député d'extrême gauche, en chiffrant le salaire d'un ministre à "facilement 10.000 euros".

Le PVDA-PTB a proposé d'épargner 60% sur le charroi automobile des ministres, par analogie aux économies imposées au secteur culturel.

Plein écran
© BELGA
  1. Le préavis de grève de la police fédérale temporairement suspendu

    Le préavis de grève de la police fédérale temporaire­ment suspendu

    Le préavis de grève au sein de la police fédérale a été suspendu jusqu'à mardi, a annoncé la CSC-ACV vendredi après une concertation sociale. Les syndicats avaient déposé un préavis de grève après que les agents se sont plaints d'un manque de matériel de protection contre le coronavirus. S'ils sont bien reconnus comme groupe prioritaire, les syndicats ne sont pas d'accord avec la prise en compte du risque.
  1. Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confinement

    Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confine­ment

    Une enquête menée par l’agence iVOX auprès de 5.000 Belges nous en apprend davantage sur le bonheur (familial) en pleine crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Selon l’étude, nous nous disputons moins avec notre partenaire, mais plus souvent avec les enfants. Dans le même temps, nous sommes reconnaissants de pouvoir passer plus de temps avec nos familles et nous voulons améliorer nos vies après cette crise.
  2. Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”
    Roulers

    Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”

    Du matin au soir, Mohammad Qader Mohammadi, 42 ans, est assis derrière sa machine à coudre pour fabriquer des masques buccaux pour le personnel soignant. Qader a fui son pays natal, l’Afghanistan, il y a plus de dix ans. Durant cette crise sanitaire, il souhaite rendre service à la Belgique qui l’a aidée. “Je suis diabétique, donc j’appartiens moi-même au groupe à risque, mais je sais combien il est important de bien vous protéger”, confie-t-il.