Plein écran
© photo_news

Les organisations juives dénoncent des dérives antisémites au carnaval d'Alost

Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) et le Forum der Joodse Organisaties (FJO) ont exprimé lundi "leur colère et leur incompréhension face aux marionnettes de juifs au nez crochu et aux coffres remplis d'argent qui ont défilé lors du carnaval d'Alost". Les deux coupoles ont saisi Unia, l'institution interfédérale de lutte contre les discriminations.

"Au mieux c'est un manque de discernement condamnable, particulièrement au vu du contexte de montée de l'antisémitisme dans notre pays et dans le monde, au pire la reproduction de caricatures antisémites dignes de l'époque nazie", ont dénoncé le CCOJB et le FJO dans un communiqué.

"Nous avons signalé ces éléments à Unia et allons prendre contact avec les organisateurs et les autorités compétentes pour accompagner notre dénonciation d'actes concrets pour les années à venir", ont précisé ces associations.

"Carnaval ou pas", ces caricatures "n'ont pas de place en 2019 dans un pays démocratique comme la Belgique", insistent-elles.

  1. Un cas d'euthanasie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Les trois médecins accusés d'avoir empoisonné une femme de 38 ans qui avait sollicité l'euthanasie en 2010 n'ont pas respecté les conditions et la procédure de la loi sur l'euthanasie, a fait savoir le représentant du ministère public dans son acte d'accusation. Le médecin qui a effectué l'euthanasie n'a pas agi dans les règles et les deux autres n'étaient pas indépendants à l'égard de la patiente, a-t-il expliqué vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale.
  2. Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000
    Mise à jour

    Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000

    Le salaire de Stéphane Moreau, ex-administrateur délégué de Nethys, filiale de l’intercommunale Enodia, est garanti pour 250.000 euros, tandis que sa défense en justice l’est à hauteur d’un million d’euros, selon les termes d’un contrat d’assurance dont il bénéficie, rapporte vendredi la RTBF. Celui-ci couvre “les administrateurs et dirigeants passés, actuels et futurs d’Enodia” et a été souscrit le 18 juillet 2017.