Les parents de Mawda, Shamdin et Phrast Shawri.
Plein écran
Les parents de Mawda, Shamdin et Phrast Shawri. © Photo News

Les parents de Mawda estiment que leur fille a été tuée de manière volontaire

Mise à jourComme elles l’avaient annoncé, les avocates des parents de Mawda ont plaidé la requalification de l’homicide involontaire retenue contre le policier en homicide volontaire en insistant sur le dol éventuel (manoeuvre frauduleuse destinée à tromper). Du coup, c’est la compétence du tribunal correctionnel qui est remis en cause.

  1. Alternative à la brique? Voici vos options et leur prix
    Livios

    Alternati­ve à la brique? Voici vos options et leur prix

    Vous rêvez d’autre chose que d’une façade en briques? Faites connaissance avec les parements légers. Ils conféreront un aspect unique à votre maison et vous permettront simultanément d’intégrer une épaisse couche d’isolation. Une combinaison parfaite, en rénovation comme en nouvelle construction. Le site de construction Livios donne un aperçu des matériaux qui se prêtent parfaitement à l’exercice.
  2. Épargne-pension: évitez ce piège fiscal

    Éparg­ne-pension: évitez ce piège fiscal

    L’épargne-pension offre un peu de répit financier et vous offre également un avantage fiscal. Pourtant, augmenter l’épargne-pension ne génère pas nécessairement un avantage fiscal plus important. Près de 3.000 épargnants ont même reçu cette année un avantage fiscal moindre que lorsqu’ils avaient épargné un peu moins. C’est ce qu’affirme L’Echo, sur la base de données du SPF Finances. Guide-epargne.be vous explique comment éviter ce piège fiscal.
  1. Mobilisation à travers le pays pour Mawda à l'ouverture du procès lundi matin à Mons

    Mobilisati­on à travers le pays pour Mawda à l'ouvertu­re du procès lundi matin à Mons

    Des cordes à linge seront suspendues lundi matin, entre 07h00 et 08h00, devant différents palais de justice du pays, notamment à Anvers, Gand, Bruxelles, Malines et Bruges, pour que les personnes qui le souhaitent puissent venir y accrocher des vêtements d'enfants et des déclarations de soutien à la famille de Mawda. Le procès des trois hommes impliqués dans la mort de cette petite fille kurde de 2 ans débute lundi matin devant le tribunal correctionnel de Mons. Elle avait été tuée d'un coup de feu lors d'une course-poursuite entre la police et un véhicule transportant des migrants le 17 mai 2018 sur l'autoroute E42.