Les parents de Mawda, Shamdin et Phrast Shawri.
Plein écran
Les parents de Mawda, Shamdin et Phrast Shawri. © Photo News

Les parents de Mawda estiment que leur fille a été tuée de manière volontaire

Mise à jourComme elles l’avaient annoncé, les avocates des parents de Mawda ont plaidé la requalification de l’homicide involontaire retenue contre le policier en homicide volontaire en insistant sur le dol éventuel (manoeuvre frauduleuse destinée à tromper). Du coup, c’est la compétence du tribunal correctionnel qui est remis en cause.

  1. Les grévistes réalimentés en douceur avec des perfusions à l'hôpital et de la soupe

    Les grévistes réali­mentés en douceur avec des perfusions à l'hôpital et de la soupe

    Après la décision de suspendre la grève de la faim, plusieurs personnes sans-papiers ont été transportées à l'hôpital, dont environ 53 issues de l'occupation de l'église du Béguinage mercredi après-midi, avec l'assistance de la Croix-Rouge de Belgique, ont indiqué jeudi un porte-parole des grévistes et le directeur général de Médecins du Monde (MdM) Michel Genet. Une grande partie d'entre elles était rentrée jeudi matin à l'église, où les personnes sont réalimentées en douceur, principalement avec de la soupe.
  2. Mobilisation à travers le pays pour Mawda à l'ouverture du procès lundi matin à Mons

    Mobilisati­on à travers le pays pour Mawda à l'ouvertu­re du procès lundi matin à Mons

    Des cordes à linge seront suspendues lundi matin, entre 07h00 et 08h00, devant différents palais de justice du pays, notamment à Anvers, Gand, Bruxelles, Malines et Bruges, pour que les personnes qui le souhaitent puissent venir y accrocher des vêtements d'enfants et des déclarations de soutien à la famille de Mawda. Le procès des trois hommes impliqués dans la mort de cette petite fille kurde de 2 ans débute lundi matin devant le tribunal correctionnel de Mons. Elle avait été tuée d'un coup de feu lors d'une course-poursuite entre la police et un véhicule transportant des migrants le 17 mai 2018 sur l'autoroute E42.
  3. Le gouvernement fédéral libère 20 millions d'euros d’urgence pour les victimes des inondations

    Le gouverne­ment fédéral libère 20 millions d'euros d’urgence pour les victimes des inondati­ons

    Le gouvernement fédéral a libéré vendredi un subside d'urgence de 20 millions d'euros pour soutenir, via les CPAS, "les milliers de citoyens belges durement touchés par les inondations et intempéries", selon un communiqué de la ministre de l'Intégration sociale, Karine Lalieux. Le gouvernement a également approuvé un subside d'un million d'euros au bénéfice de la Croix-Rouge.