Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © BELGA

Les policiers bruxellois vont-ils devoir arrêter le tutoiement?

Ce mardi, la Commision des affaires intérieures du Parlement bruxellois a adopté une résolution visant à améliorer les relations entre la police et les citoyens. On y retrouve une série nombre de recommandations, comme le monitoring des contrôles d’identité, le recrutement de policiers bruxellois ou encore celle d’une formation... à la politesse.

  1. Victoria, étudiante de 18 ans, parle de la souffrance de sa génération: “Nous sommes prêts à respecter vos mesures, mais permettez-nous de revivre”

    Victoria, étudiante de 18 ans, parle de la souffrance de sa génération: “Nous sommes prêts à respecter vos mesures, mais permettez-nous de revivre”

    Victoria, étudiante de 18 ans à l’ULB, a partagé un véritable appel à l’aide sur Facebook. Dans une lettre ouverte, elle évoque l’impact psychologique des cours à distance et redoute un nouveau confinement. “J’évite de parler de dépression et de suicides, mais s’il faut encore confiner, limiter les contacts et rajouter des mesures, vous devez vous y attendre”, écrit-elle.
  2. Un jeune conducteur sur sept consomme souvent du gaz hilarant avant de conduire

    Un jeune conducteur sur sept consomme souvent du gaz hilarant avant de conduire

    Un jeune conducteur belge (âgé de moins de 34 ans) sur sept consomme régulièrement du gaz hilarant (ou protoxyde d’azote) avant de prendre le volant, ressort-il vendredi d’une étude menée par l’institut de sécurité routière Vias. Si la substance ne peut être détectée par le biais d’un contrôle de drogues sur les routes, elle a cependant un impact important sur les capacités de conduite et la sécurité routière, avertissent Vias et le Centre Antipoisons dans un communiqué.
  1. Theo Francken nie avoir trompé la Chambre sur l’affaire Kucam: “J’ai toujours agi en bonne conscience”

    Theo Francken nie avoir trompé la Chambre sur l’affaire Kucam: “J’ai toujours agi en bonne conscience”

    “Il a ignoré les courriers de menace et les conseils concrets des ex-membres fiables du parti. Il avait connaissance des montants de caution demandés par Kucam et n’a pas été honnête dans sa déclaration au Parlement. Les interrogatoires de police et les écoutes téléphoniques révèlent le véritable rôle de Theo Francken (N-VA) et de son cabinet dans la fraude aux visas humanitaires", écrit De Standaard. Francken admet qu’il a une responsabilité politique, mais nie fermement avoir trompé le Parlement. “J’ai toujours agi avec honneur et conscience”, a-t-il souligné dans une interview sur Radio 1.
  1. Fraîchement célibataire, Kim Kardashian fait déjà tourner les têtes
    Play

    Fraîche­ment célibatai­re, Kim Kardashian fait déjà tourner les têtes

    16 janvier
  2. Un ouvrier passe entre les barreaux du mur de Trump
    Play

    Un ouvrier passe entre les barreaux du mur de Trump

    15 janvier