Les profs belges bien payés mais les flamands un peu plus que les francophones

Les enseignants en Belgique sont bien payés par rapport à leurs collègues étrangers, même s'ils passent relativement moins de temps en classe, selon des chiffres livrés mardi par l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE).

Plein écran
Illustration © Getty Images/iStockphoto

Bien que l'enseignement soit communautarisé en Belgique, le rapport considère toutefois les profs belges comme un tout homogène, alors que leurs barèmes varient entre nord et sud du pays.

Budget de l’enseignement

En comparaison des autres pays, la Belgique consacre proportionnellement beaucoup d'argent à son enseignement, et ce tant pour l'enseignement obligatoire que supérieur. Six pour cent de notre PIB va ainsi aux politiques d'éducation, alors que la moyenne des pays de l'OCDE est de 3,5 %.

Rémunération des enseignants

En termes de rémunérations, les enseignants en Belgique sont bien payés. Ceux-ci bénéficient des 5e plus hautes rémunérations, selon cette étude qui passe en revue 35 pays au total. Seuls les enseignants de Slovénie, de Suisse, d'Autriche et d'Allemagne gagnent davantage que les profs belges.

Les Flamands gagnent plus 

L'étude montre toutefois un avantage salarial pour les profs flamands par rapport à leurs collègues de la Fédération Wallonie-Bruxelles: les profs flamands gagnent ainsi aussi bien leur vie que les employés du privé disposant d'un diplôme similaire. En Communauté française, les enseignants ne touchent en revanche que 85 % des salaires du privé à diplôme égal, selon l'étude.

Moins de temps en classe

Celle-ci montre aussi que les enseignants belges passent, avec quelque 700 heures de cours par an, moins de temps devant leurs élèves que leurs collègues étrangers. Sans surprise, le nombre d'heures passées en classe par un enseignant à tendance à diminuer plus l'âge de ses élèves avance. 

  1. Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge
    mise à jour

    Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge

    Cinq hommes – trois Belges, un Néerlandais et un Britannique - sont accusés d’être au cœur d’un réseau pédophile sans précédent, qui a été actif en Belgique et à l’étranger. Ils auraient durant plusieurs années, fabriqué et diffusé de la pédopornographie. Il est question de 9 millions de photos et vidéos. Les suspects, pères de famille et célibataires, comparaissent vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde. Il y aurait des milliers de victimes, dont 38 ont pu être identifiées pour l’instant par les enquêteurs. Il s’agit des propres enfants des suspects, beaux-enfants et enfants de connaissances. “C’est le plus gros dossier depuis la création de Child Focus”, confirme Kris Luyckx, l’avocat qui représente l’organisation qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.
  2. Un cas d'euthanasie devant les assises: “J'ai agi en respectant la loi”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “J'ai agi en respectant la loi”

    Le médecin qui a procédé à l'euthanasie volontaire de Tine Nys (38 ans) en 2010, et qui doit répondre d'empoisonnement devant la cour d'assises de Gand, a indiqué lundi qu'il s'était conformé à la loi sur l'euthanasie. "J'ai effectué une euthanasie légalement correcte. Celle-ci a été approuvée à l'unanimité par les personnes qui examinent les conditions légales", a déclaré le médecin, se référant à la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie.