Stéphane Moreau.
Plein écran
Stéphane Moreau. © belga

Les rémunérations extravagantes d’une proche de Moreau intriguent la justice

Le parquet de Liège a ouvert une instruction judiciaire ciblant une architecte, proche de Stéphane Moreau, pour abus de biens sociaux, faux et usage de faux. La justice s'interroge sur des factures douteuses payées à cette architecte entre 2014 et 2017 par une filiale du fonds de pension liégeois Ogeo Fund. Des factures totalisant plus de 906.000 euros, rapportent vendredi Le Vif, Le Soir et Apache.

  1. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  2. Pierre-Yves Dermagne: “L’affaire Nethys laissera des traces”

    Pier­re-Yves Dermagne: “L’affaire Nethys laissera des traces”

    Dans les mois à venir, la Wallonie ne pourra pas faire l'économie d'une évaluation de ses décrets gouvernance, adoptés au printemps 2018 pour répondre au scandale Publifin et remettre de l'ordre dans les structures publiques régionales. C'est en tout cas la conviction du ministre wallon des Pouvoirs locaux, le socialiste Pierre-Yves Dermagne, plongé depuis le tout début de la législature dans les affres du dossier Nethys, filiale d'Enodia, le nouveau nom de Publifin.
  1. Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000
    Mise à jour

    Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000

    Le salaire de Stéphane Moreau, ex-administrateur délégué de Nethys, filiale de l’intercommunale Enodia, est garanti pour 250.000 euros, tandis que sa défense en justice l’est à hauteur d’un million d’euros, selon les termes d’un contrat d’assurance dont il bénéficie, rapporte vendredi la RTBF. Celui-ci couvre “les administrateurs et dirigeants passés, actuels et futurs d’Enodia” et a été souscrit le 18 juillet 2017.