Les restes d'une culture de cannabis découverts en région liégeoise

Un individu a été privé de liberté mercredi, après que la police de la zone Ans/Saint-Nicolas (province de Liège) a découvert les restes d'une plantation de cannabis à son domicile, a indiqué jeudi le parquet de Liège. Le suspect âgé d'une trentaine d'années a été déféré jeudi matin au parquet, son dossier a été placé à l'instruction et une demande de mandat d'arrêt a été formulée à son encontre.

  1. Séparation, maladie, faillite: comment le coronavirus a précipité sa chute dans la pauvreté
    témoignage

    Séparation, maladie, faillite: comment le coronavi­rus a précipité sa chute dans la pau­vreté

    Près d’un million de Flamands vivent aujourd’hui dans la pauvreté. Avec la crise sanitaire, on estime que 200.000 personnes viendront s’y ajouter. Nos confrères de Het Laatste Nieuws on rencontré An, une mère aujourd'hui célibataire qui dépend de l’aide sociale. “Jusqu’à il y a quatre ans, mon mari et moi voyagions deux fois par an avec nos trois enfants", a-t-elle raconté. “Ce n’est que lorsque mes économies ont été épuisées que j’ai osé aller au CPAS. J’ai 48 ans, qui va m’engager?”
  2. Le groupe PS Zanola à Anderlues dénonce l’opacité de comptes bancaires
    Exclusif

    Le groupe PS Zanola à Anderlues dénonce l’opacité de comptes bancaires

    À Anderlues, la situation politique devient inextricable. La semaine dernière, la police a dû intervenir lors du conseil communal prévu. Un citoyen voulait s’installer dans la salle dont la capacité était limitée suite aux mesures de distanciation sociale prônées pour limiter la propagation du coronavirus. Il a été arrêté. Dans la foulée, le groupe politique d’opposition Anderlues J’y Crois (AJC) et le groupe Parti Socialiste (PS) Zanola qui s’est séparé de facto de la majorité en place ont quitté les lieux. Ce qui a eu pour conséquence d’annuler la séance du jour faute de quorum atteint. Aujourd’hui, les quatre contestataires socialistes repassent à l’attaque.
  3. Des visiteurs furieux après le fiasco de l’exposition “Human Bodies” au Palais des Congrès

    Des visiteurs furieux après le fiasco de l’exposition “Human Bodies” au Palais des Congrès

    Le week-end des 26 et 27 septembre se tenait, au Palais des Congrès de Liège, la “Human Bodies Exhibition”. Cette exposition montrant des corps plastinés, c’est-à-dire conservés en remplaçant les différents liquides des tissus biologiques par du silicone, s’était déjà installée dans divers endroits du pays. Mais jamais, ou rarement, elle n’avait reçu autant de critiques de la part des visiteurs.