Plein écran
Le corps du fils de Lena a été retrouvé dans l'Escaut. © Ronny De Coster/RV

Les sexagénaires de Tournai ont été tués à l’arme blanche, leur fils retrouvé mort dans l'Escaut

MISE À JOURLe fils du couple de retraités assassinés vendredi à Tournai est également décédé. Son corps a été retrouvé dans l’Escaut jeudi soir, soit un jour avant que les corps de ses parents ne soient retrouvés dans leur maison. Il semble qu’il y ait un lien entre les deux faits, même si, pour l’instant, les circonstances restent encore floues. 

Le corps de l’homme a été retrouvé jeudi soir vers 19 heures dans l’Escaut à Audenarde. L’autopsie n’a pas encore permis de déterminer la cause exacte de son décès. Le procureur ne souhaite pas dire pour le moment s’il s’agit d’un acte de désespoir ou d’un accident, ou si lui aussi a été tué par une arme blanche.

Tout indique que la mort de l’homme à Audenarde est liée au double meurtre de Tournai. Les corps de sa mère Lena Vangheluwe (66 ans) et de son mari Henri Vanlerberghe (69 ans) ont été retrouvés le vendredi matin. Le couple de retraités de Kluisbergen vivait de l’autre côté de la frontière linguistique depuis quinze ans. Lena a eu deux enfants d’un premier mariage. C’est le fils de ce premier mariage qui a été retrouvé mort dans l’Escaut. Avec Henri, Lena a également eu un fils.

Les deux faits probablement liés

Lena Vangheluwe n’était plus disponible par téléphone depuis mercredi soir. Jeudi, un cousin de la famille est allé jeter un coup d’œil à la maison du couple. Quand il a regardé par la fenêtre, il a aperçu son oncle assis sur une chaise. Il pensait qu’Henri se reposait et a donc décidé de ne pas sonner. 

Le lendemain matin, il s’est à nouveau rendu au domicile et a constaté qu’Henri était toujours assis à la même place. Il s’est alors rapidement rendu compte que quelque chose n’allait pas. Il a informé la police, qui a établi que Lena et Henri avaient été assassinés. 

Le couple a été tué par arme blanche

L’homme et la femme âgés d’une soixantaine d’années ont été tués par arme blanche, a indiqué dimanche le procureur du Roi de l’arrondissement judiciaire de Tournai-Mons. “L’enquête se poursuit”, a-t-il ajouté.

“Aucune piste n’est privilégiée et aucune arrestation n’est intervenue. Les victimes ont été tuées, probablement mercredi ou jeudi dernier. Nous attendons toujours les résultats des analyses médico-légales pour pouvoir préciser la date des décès”, a précisé le procureur du Roi. Un point presse aura lieu lundi à 16h00 au palais de justice de Tournai.

Plein écran
© Ronny De Coster