Le site de l'entreprise chimique Borealis dans le port d'Anvers
Plein écran
Le site de l'entreprise chimique Borealis dans le port d'Anvers © BELGA

Les syndicats réclament une solution urgente pour les victimes de traite des êtres humains d’un chantier d’Anvers

Les ouvriers étrangers, victimes de pratiques illégales sur le site de l’entreprise Borealis dans le port d’Anvers, sont toujours logés de manière précaire et il est impératif de trouver une solution à leur urgence humanitaire, alertent mardi les syndicats ACV et ABVV après avoir rendu visite aux travailleurs.

  1. Remplacer la télévision linéaire par le streaming : voici les économies que vous réalisez
    Montelco

    Remplacer la télévision linéaire par le streaming : voici les économies que vous réalisez

    Regarder la télévision en linéaire n’est plus dans l’air du temps. Vous n’avez donc pas absolument besoin d’un décodeur, car aujourd’hui, vous pouvez également regarder la télévision en ligne ou via une application. La plupart du temps, il est tout à fait possible de ne pas prendre de décodeur dans votre abonnement, ce qui vous permet d’économiser sur votre facture d’internet et de télévision. MonTelco.be vous montre ce que vous pouvez économiser.
  2. Traite des êtres humains sur un chantier d'Anvers: L'entrepreneur déjà pointé du doigt en Suède

    Traite des êtres humains sur un chantier d'Anvers: L'entrepre­neur déjà pointé du doigt en Suède

    Le mois dernier, il est apparu que l’entrepreneur italien Irem aurait potentiellement exploité économiquement 174 travailleurs sur un chantier de l’entreprise chimique Borealis dans le port d’Anvers. Des accusations que l’entreprise nie. Ce n’est cependant pas la première fois qu’elle fait parler d’elle pour des faits similaires. En 2005, deux cents travailleurs thaïlandais s’étaient ainsi mis en grève en Suède après que l’entreprise leur eut fait signer de fausses déclarations, à en croire la Gazet van Antwerpen de lundi.