Paul Magnette est mis sous pression par les syndicats à Charleroi
Plein écran
Paul Magnette est mis sous pression par les syndicats à Charleroi © belga

Les syndicats veulent que Magnette démissionne à Charleroi

Depuis plusieurs mois maintenant, les syndicats n’ont de cesse de se plaindre des conditions de travail au sein de l’administration communale de Charleroi. Une grève tournante avait d’ailleurs affecté les services de la Ville jusqu’au mois de janvier dernier. Ne voyant pas d’issue favorable, les représentants des travailleurs ont interpellé le Ministre wallon des Pouvoirs locaux et de la Ville, Christophe Collignon (PS). En vain jusqu’à aujourd’hui!

  1. Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers
    Montelco

    Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers

    64 % des Belges ont un forfait télécom. La plupart choisissent un forfait avec l’internet fixe, la téléphonie fixe, la télévision et les services mobiles. C’est ce qui ressort des chiffres les plus récents de l’IBPT, le chien de garde fédéral des télécoms. Quel est le « pack quadruple play » le moins cher ? Et quelle offre est la meilleure si vous n’avez pas besoin de la télévision ou d’une ligne fixe ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  2. Peu de réfugiés ukrainiens en Belgique ont trouvé du travail

    Peu de réfugiés ukrainiens en Belgique ont trouvé du travail

    Sur les quelque 50.000 réfugiés ukrainiens accueillis chez nous depuis début mars, environ 30.000 résident en Flandre, 7.000 à Bruxelles et 13.000 en Wallonie, mais il n’est pas facile de diriger ces nouveaux venus vers le marché du travail, relate L’Echo mardi. En Flandre, 3.356 réfugiés ukrainiens se sont présentés au VDAB. En Wallonie, 1.255 ont un dossier ouvert au Forem. À Bruxelles, 1.323 sont inscrits chez Actiris.
  3. La crise continue à la Ville de Charleroi, une nouvelle grève de 24 heures est lancée

    La crise continue à la Ville de Charleroi, une nouvelle grève de 24 heures est lancée

    Un préavis de grève tournante a été déposé en front commun syndical début novembre 2020 à la Ville de Charleroi. Les actions ont débuté le mercredi 18 très exactement. Le personnel des crèches a lancé le mouvement avant d’être rejoint par les techniciennes de surface, le Centre Opérationnel des Bâtiments (COB), les Accueils Temps Libre (ATL) et les guichets. Ce mercredi, un nouveau service s’ajoute à la liste de plus en plus longue.