La plage d'Ostende / Archive
Plein écran
La plage d'Ostende / Archive © photo_news

Les touristes journaliers ont boudé la Côte cet été

  1. Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers
    Montelco

    Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers

    64 % des Belges ont un forfait télécom. La plupart choisissent un forfait avec l’internet fixe, la téléphonie fixe, la télévision et les services mobiles. C’est ce qui ressort des chiffres les plus récents de l’IBPT, le chien de garde fédéral des télécoms. Quel est le « pack quadruple play » le moins cher ? Et quelle offre est la meilleure si vous n’avez pas besoin de la télévision ou d’une ligne fixe ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  2. Partez en vacances la conscience tranquille: demandez une surveillance policière
    Independer

    Partez en vacances la conscience tranquille: demandez une surveillan­ce policière

    En été, nombreux sont les cambrioleurs qui profitent de l’absence des vacanciers. Vous partez bientôt en vacances et vous voulez éviter les visiteurs indésirables ? Demandez à la police locale de surveiller régulièrement votre habitation depuis l’extérieur, de jour comme de nuit, ce service est totalement gratuit. Vous pouvez également souscrire une assurance vol supplémentaire. Independer.be vous explique comment protéger votre habitation et son contenu.
  3. Vous ne logez pas sur place? Vous n’êtes plus le bienvenu à Bruges

    Vous ne logez pas sur place? Vous n’êtes plus le bienvenu à Bruges

    Les touristes, ce fléau? Après Rome qui veut sanctionner ses touristes impolis et Amsterdam qui ne les accueille plus les bras ouverts, voilà que Bruges boude à son tour une partie de ses visiteurs. En cause: à la fois les nuisances dues à leur nombre (jusqu’à 60.000 personnes par jour), mais aussi leur manière de consommer quand ils n’y restent que pour la journée. D’autre part, pour satisfaire les touristes qui les prennent d’assaut, les surfaces commerciales du centre-ville devenues impayables se focalisent sur la vente de gadgets touristiques. Une tendance au détriment des Brugeois, déplore le bourgmestre.