Plein écran
© photo_news

Levée de la saisie qui visait des camions du groupe Jost

La saisie qui frappait des camions du groupe Jost, à Herstal, a été levée, a annoncé l'entreprise jeudi soir. Jost Group fait l'objet d'une enquête concernant une fraude sociale et un trafic d'êtres humains dans le secteur des transports par le truchement de sociétés "boîtes aux lettres" en Roumanie et en Slovaquie.

  1. La police fédérale poursuit son enquête sur le “fétichiste des pieds” gantois

    La police fédérale poursuit son enquête sur le “fétichiste des pieds” gantois

    La police fédérale a obtenu de nouvelles informations dans le cadre de son enquête sur le "fétichiste des pieds" gantois contre lequel 17 étudiantes ont déjà porté plainte. Le suspect a, pour la première fois en quinze ans, été filmé par des caméras de surveillance en essayant de commettre de nouveaux faits dans un immeuble de logements étudiants la semaine dernière, rapporte la police qui demande à l'homme de se manifester.
  1. La réaction radicale de Jean-Denis Lejeune suite aux résultats du rapport psychiatrique de Marc Dutroux

    La réaction radicale de Jean-De­nis Lejeune suite aux résultats du rapport psychiatri­que de Marc Dutroux

    Marc Dutroux renonce à sa demande de liberté conditionnelle. C’est ce qu’a annoncé Bruno Dayez, l’un de ses avocats. En cause: le dernier rapport d’expertise psychiatrique de Marc Dutroux, accablant selon le pénaliste. Contacté par notre rédaction, Jean-Denis Lejeune dit ne pas être surpris par l’annonce. “Si Bruno Dayez me l’avait demandé, je lui aurais dit.”
  2. Couvre-feu, commerces, sport, enseignement: ce qu’il faut savoir sur le “reconfinement partiel” en Wallonie

    Cou­vre-feu, commerces, sport, enseigne­ment: ce qu’il faut savoir sur le “reconfine­ment partiel” en Wallonie

    Après l'annonce des nouvelles mesures restrictives instaurées par le Comité de concertation, les autorités wallonnes ont décidé de “prendre des mesures complémentaires fortes”. Elio Di Rupo évoque “un reconfinement partiel” en Wallonie. Le couvre-feu est élargi de 22 heures à 6 heures du matin à partir de ce samedi 24 octobre. Il est en outre décidé de n’autoriser de faire ses courses qu’à deux. Le gouvernement wallon appelle également les infirmiers et étudiants en médecine à “renforcer les équipes qui sont au front” dans les établissements de soins. Les compétitions et entraînements sportifs amateurs sont autorisés uniquement pour les moins de 12 ans en Fédération Wallonie-Bruxelles. Tous les cours en présentiel sont suspendus jusqu’au 19/11 dans l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie- Bruxelles.