La louve Naya n'est plus de ce monde, selon l’Agence pour la Nature et les Forêts.
Plein écran
La louve Naya n'est plus de ce monde, selon l’Agence pour la Nature et les Forêts. © Natuurpunt

Louve Naya: accusée, l’association des chasseurs flamands envisage de porter plainte

Hubertus Vereniging Vlaanderen, l'association qui réunit les chasseurs flamands, vérifie si une plainte pour diffamation peut être déposée contre les travailleurs du centre Natuurhulp Opglabbeek et Welkom Wolf. L'association n'accepte pas que des chasseurs soient soupçonnés d'avoir abattu la louve Naya.

Les dernières images de la louve Naya, alors enceinte, datent de fin avril. Elle a ensuite disparu des radars et le mâle, August, a cessé de l'alimenter. Le centre Natuurhulp et Welkom Wolf pense que la louve a été abattue par des chasseurs. 

Lundi, Hubertus Vereniging avait qualifié l'accusation adressée au secteur de la chasse "totalement scandaleuse et tendancieuse". L'association a fait savoir qu'elle étudiait la possibilité de déposer une plainte pour diffamation contre Sil Janssen du centre Natuurhulp et Jan Loos de Welkom Wolf.

"Nous avons mis nos juristes sur le coup pour voir ce que nous pouvons faire", explique Maarten Goethals d'Hubertus. Il est nécessaire d'examiner si une plainte serait recevable sans qu'elle ne soit dirigée contre une personne en particulier, mais bien contre un secteur tout entier. "Si cela est possible, une plainte sera déposée. Cela se produira dans le courant de cette semaine.”

La plainte potentielle sera dirigée spécifiquement contre Sil Janssen et Jan Loos car "ils ont portés des accusations contre nous pendant des jours", affirme Maarten Goethals. "Ils se disent sûr à 100 pourcent, mais ils n'ont aucune preuve. La stupidité avec laquelle ils affirment ceci nous offense au plus au point."

  1. Oubliez la délivrance du 5 avril: les mesures prolongées au-delà des vacances de Pâques

    Oubliez la délivrance du 5 avril: les mesures prolongées au-delà des vacances de Pâques

    Si vous espériez encore naïvement un retour à la vie normale le week-end prochain, trêve d’espérances: il est plus qu’évident que le Conseil national de Sécurité rallongera aujourd’hui les mesures de confinement d’au moins deux semaines, soit jusqu’à la fin des vacances de Pâques. Selon le virologue Steven Van Gucht, qui fait partie du conseil scientifique qui conseille le gouvernement, il ne faut même pas se faire d’illusions sur le reste du mois d’avril non plus.