Plein écran
© photo_news

"Magnette, c'est l'avenir"

Le secrétaire général de la FGTB, Robert Vertenueil, a pris dimanche position en faveur de Paul Magnette à la présidence du PS. Selon lui, il incarne l'avenir du parti socialiste.

"L'avenir, c'est Paul Magnette", a déclaré M. Vertenueil, invité du journal de RTL-TVi.

Le secrétaire général du syndicat socialiste a salué le travail réalisé par le président actuel, Elio Di Rupo. "Elio Di Rupo a fait un travail extraordinaire à la tête du PS", a-t-il dit, estimant qu'il devrait mettre son "expérience" au service de son successeur.

La question du renouvellement de la présidence du PS ne se posera -en principe- pas avant 2019. M. Di Rupo entend mener son mandat à son terme et aucune personnalité de premier plan du parti n'a réclamé son départ anticipé.

La FGTB souhaite une alliance des partis de gauche, dans lesquels elle inclut PS, Ecolo et PTB, afin qu'ils mènent une politique "progressiste". "La meilleure façon d'avoir une politique de gauche, c'est quand même de rassembler les partis de gauche", a dit M. Vertenueil.

La participation des communistes à une majorité serait une première en Belgique depuis l'après-guerre. Ceux-ci posent toutefois des conditions très strictes -voire intenables pour certains observateurs- au soutien à un exécutif. Le PTB serait-il donc prêt à répondre favorablement à l'appel de la FGTB? "C'est à lui de le dire. Je les appelle à former un gouvernement pour mener des politiques de gauche. C'est quand ils vont déterminer les politiques qu'ils voudront mener que l'on verra lequel est prêt à prendre ses responsabilités et à mener effectivement une politique progressiste", a expliqué le secrétaire général du syndicat socialiste.



  1. Un agent de quartier condamné pour la vente d'informations policières secrètes

    Un agent de quartier condamné pour la vente d'informa­ti­ons policières secrètes

    Le tribunal correctionnel de Louvain a condamné un agent de quartier de la zone de police locale "Getevallei" (vallée de la Gette, dans l'est du Brabant flamand) à un an de prison avec sursis pour la transmission à des tiers d'informations de la police couvertes par le secret. Pendant plus de deux ans, il a ainsi vendu des données issues de banques de données à des citoyens des communes de Zoutleeuw (Léau) et Landen.
  2. De plus en plus de grippes, mais pas encore d'épidémie

    De plus en plus de grippes, mais pas encore d'épidémie

    Le nombre de cas de grippe dans notre pays continue d'augmenter, mais reste en dessous du seuil épidémique, a déclaré mercredi l'institut scientifique de santé public dans son rapport hebdomadaire sur la grippe. Entre le 13 et le 19 janvier, 109 personnes pour 100.000 habitants ont consulté leur médecin traitant pour des problèmes de grippe (fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue, etc.). La semaine précédente, il y avait 94 consultations pour 100.000 habitants.