Une interview du nouveau président du parlement wallon a donné lieu à une scène cocasse. Le malaise était palpable.
Plein écran
Une interview du nouveau président du parlement wallon a donné lieu à une scène cocasse. Le malaise était palpable. © Capture vidéo RTL TVI

Malaise entre Jean-Claude Marcourt et André Frédéric, son successeur: “Je n’ai pas voulu m’asseoir à ta place”

Parlement wallonMoment de malaise au parlement wallon mardi.

  1. Des dégâts à cause de feux d'artifice ou d'actes de vandalisme pendant les fêtes : que faire ? Et quand êtes-vous assuré ?
    Independer

    Des dégâts à cause de feux d'artifice ou d'actes de vandalisme pendant les fêtes : que faire ? Et quand êtes-vous assuré ?

    Pendant les fêtes de fin d’année, vous avez plus de chances de subir des dégâts causés par des nuisances, petites ou importantes. Que faire si votre voiture garée est endommagée par des vandales ? Et êtes-vous assuré si une fusée de feu d’artifice atterrit sur votre toit ? Independer.be vous conseille par rapport aux 3 situations les plus courantes.
  2. Jean-Claude Marcourt persiste et signe: “Je ne reconnais aucune faute, ni personnelle ni collective”
    Mise à jour

    Jean-Clau­de Marcourt persiste et signe: “Je ne reconnais aucune faute, ni personnel­le ni collective”

    Sous pression depuis plusieurs jours, le président du Parlement wallon, Jean-Claude Marcourt (PS), a accepté lundi de démissionner de ses fonctions. Une annonce accompagnée d'une condition: que l’ensemble du Bureau du Parlement wallon fasse également un pas de côté. Sur les ondes de Bel RTL ce matin, il assure n'avoir commis aucune faute personnelle. Il ne reconnait pas non plus de faute collective, mais admet certaines erreurs. Il regrette également “un emballement” qui a laissé place à “l'émotion” au détriment de la “raison”.